Bourse - Europe : les marchés actions en net repli

Publié le par Apprendrelabourse.org


Séance assez difficile aujourd'hui en Europe : le CAC 40 perd - 3,20 % à 3 219,58 points avec un courant acheteur très faible tout au long de la journée.
Le G8 de ce week-end, les questions de plus en plus ouvertes sur les déficits publics prennent place de plus en plus au grand jour et les statistiques du jour étaient  décevantes.
Tout cela peut sembler constituer des motifs à cette correction, néanmoins, le profil de la séance n'était guère en concordance avec ces temps forts apparents.

Le Dax étudié vendredi soir, tout d'abord n'a pas réussi après plusieurs séances à franchir sa résistance historique baissière et a perdu pied graduellement après la rupture de sa moyenne mobile à 20 jours (MM20). Le score final est plutôt lourd à - 3,54 %.

Les volumes sont en légère hausse à Paris et la baisse est assez large touchant tous les secteurs entre - 2,5 et - 4 %. Seul le secteur des télécoms rétrocède de - 1,40 % au sein d'un secteur des techno à - 3,19 %, dans la moyenne. Manque de conviction générale.

Le marché américain est un peu plus solide, guidé par un comblement de gap sur le S&P 500 et une baisse limitée à - 2,13 % sur le Dow Jones. Le S&P 500 clôture pile sur sa MM20 (ou MA20) contrairement à Francfort.




De même pour le Dow Jones ci-dessous qui préserve moyenne court et long terme contrairement au CAC qui sera passé au travers des 2 sur la séance.




Sur le plan statistique, l'indice d'activité manufacturière dans la région de New York s'est à nouveau replié en juin à - 9,41 après - 4,55 et alors que le marché attendait - 4,60.

De même, l'indice NAHB de confiance des constructeurs immobiliers US reperd du terrain à 15 contre 16 le mois dernier, à la veille de la parution des chiffres des permis de construire pour mai.



  → Dernières parutions :

   . Inflation - France : données historiques depuis la guerre
   . La récession américaine et son contexte historique. Pire ou mieux qu'en 1929 ? 



   de retour de week-end :

   . Prévisions & réalités  :  taux de chômage américain actuel (en rouge) comparé aux prévisions de l'administration Obama faites en janvier (en bleu foncé : taux avec le plan de relance / en bleu clair : sans le plan de relance / source : Calculatedrisk)




   . Prévisions & révisions : Le FMI vient de publier ses nouvelles prévisions sur les incidences fiscales engendrées par la crise et la progression des déficits publics. Il s'agit d'une révision des éléments détaillés dans Crise financière : au secours ... mais où va-t-on ?

           . étude complète
           . article Economist.com pour synthèse
           . la barre des 100 % de taux d'endettement public / PIB est devenue au fil des mois non plus un plafond mais un plancher. Le moins bon scénario ouvre désormais sur les 150 % dans les 5 ans pour les 20 pays développés les + importants (ne correspond pas aux pays faisant partie des sommets du G20 qui intégrent des économies émergeantes)





     . Qui achète les obligations et la dette publique américaine ?



Source : Brad Setser, Cfr.org / du même auteur -> graphique des détentions chinoises d'obligations gouvernementales américaines

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article