Wall Street dans le rouge après la clôture du CAC

Publié le par Apprendrelabourse.org

'News' un peu tardive ce soir...le temps de valider les dernières évolutions américaines assez négatives depuis 18 heures toujours en liaison avec les mouvements de taux d'intérêts et la crise des crédits immobiliers à risque dits 'subprime' qui touchent le secteur financier et qui impriment un climat de défiance assez large avec 1 seule valeur dans le vert actuellement. Cotant 13 480 environ lors de la fermeture de séance à Paris, le Dow Jones n'est plus qu'à 13 380 points, un peu plus de 1 heure et demi plus tard, en baisse de - 1,22 %.

En Europe, le recul assez net de l'indice économique allemand IFO du climat général des entreprises est revenu à 107 contre 108,6 en mai et contre 108,4  attendu. Concernant les commandes à l'industrie toujours pour l'euroland, la baisse s'est élevée à - 0,4 % entre mars et avril contre - 1 % attendu...sur un an elle reste en hausse de + 12,2 %. Par pays, le bond est de 25,6 % pour l'Irlande par rapport à avril 2006, + 13,9 % en Allemagne, + 16 % en France et 13 % en Espagne.

Le CAC 40 aura préservé les 6000 points en finissant avec une baisse limitée à -0,11 % à 6023,25 au côté de Francfort qui lache - 0,19 % sur une séance pendant laquelle les opérateurs ont montré une certaine inquiétude  relative aux marchés des obligations principalement hypothécaires et à l'évolution du dossier des hedge funds en difficulté associant le 2nd plus gros intervenant du marché obligataire dédié à l'immobilier, le courtier américain Bear Stearns, également 1er courtier des hedge funds en général.

Comme d'habitude, différents articles vous permettront ce week-end d'entrevoir un peu plus les évolutions en cours sur un sujet immobilier qui remonte à nouveau à la surface et présentant le 'flanc' de manière beaucoup plus massive que lors de la purge de février. Pour autant la réaction des marchés reste pour l'heure plus mesurée même si le gendarme de la bourse US (la 'SEC') est entrain d'étudier les potentialités d'un risque systémique sur l'ensemble du marché et des opérateurs ainsi que les moyens d'y faire face, vu la masse et la complexité du sujet mêlant plusieurs rouages, techniques et instruments financiers encore peu sollicités jusqu'ici et impliquant les plus gros hedge funds. Son responsable ayant déclaré 'so far so good'...'jusqu'ici tout va bien' et préalablement 'notre souci comme vous pouvez l'imaginer est celui du déclenchement  d'un risque systémique' (source: cnn.money/dow Jones)

Une attention particulière est à porter à la clôture de New York ce soir.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article