L'industrie américaine championne de la productivité durant la crise

Publié le par Apprendrelabourse.org

Dans l'article précédent concernant les profits des entreprises américaines de retour sur leurs records de 2006 nous avions vu que la question de la productivité a joué un grand rôle. La production horaire par employé a fait un bond en avant inédit dans l'histoire économique américaine durant la récession.

Sur le plan mondial, c'est également le cas. La réaction américaine est inédite. Comme chaque année, un comparatif sur une vingtaine de pays est réalisé. La dernière en date est sortie la semaine de Noël avec les chiffres pour 2008 et 2009.

Sur l'échantillon retenu, hors Finlande et Taïwan, les USA ont connu la plus forte progression de leur productivité ces 30 dernières années, en tête des grands pays occidentaux.

Fait remarquable, la production horaire a bondi de 7,7 % entre 2008 et 2009 alors que la production chutait de 5,9 %, un chiffre à comparer avec une baisse de la productivité de 9,3 % de l'Allemagne sur la même période qui encaissait une chute de sa production de 18,2 %. La moins bonne évolution revient au Japon avec une baisse de 11,4 % de la production horaire alors que la production chutait de 22 %.

comparaison-internationale-de-la-productivite-industrielle.png

En considérant l'ensemble de l'économie et non plus seulement l'industrie, l'accélération se confirme également en considérant le PIB réel par heure travaillée qui a accéléré entre 2008 et 2009 au-delà de sa moyenne de long terme et bien devant les principaux compétiteurs des USA (Finlande et Singapour sont ici largement relégués)

PIB-reel-par-heure-travaillee.png

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article

Maynard 08/01/2011 11:00



La position très favorable de l'Irlande dans ces chiffres suffit à en démontrer l'inanité complète!



Apprendrelabourse.org 08/01/2011 12:59



Des efforts entrepris dès 2008 au contraire et une assez forte déflation en Irlande ont permis ces scores. A ne pas confondre avec des engagements bancaires et privés qui se retrouvent dans la
sphère publique et qui expliquent les problèmes de financements irlandais qui ont fait les grands titres fin 2010.


 


Sous une forte pression récessionniste, l'Espagne et l'Irlande ont été contraintes à de gros efforts en terme de productivité. Ici, il s'agit uniquement des entreprises.


 


On ne fait jamais de très gros efforts de productivité quand tout va bien. On se laisse aller. C'est lorsque les sociétés y sont obligées... La position de l'Irlande montre une adaptation tambour
battant. Oui.


 


Quant à la position sur longue période (1995-2009), l'Irlande est bien l'un des pays qui a le plus progressé en Europe sur ce critère, c'est à dire le PIB réel produit par heure travaillée. Même
avec les problèmes rencontrés depuis 3 ans, l'Irlande ne ressemble plus vraiment à ce qu'elle était dans les années 90. Attention à ne pas confondre non plus les perspectives.


 


Dans la seconde partie des années 90, la hausse de la productivité a été très forte. L'Irlande partait de plus bas... beaucoup plus bas. On parle ici de taux de variation.


 


Voici par exemple une autre source avec courbe comparative (et texte en français) :


http://idata.over-blog.com/0/40/52/94/11.2009/mars-2010/juillet-2010/10-2010/productivite-irlande-annees-90.png


 


Bonne journée