La bourse de Paris plafonne sous ses sommets de janvier

Publié le par Apprendrelabourse.org

Après 4 jours de pause, une bonne orientation des indicateurs avancés du secteur manufacturier et des services et des chiffres de l'emploi plus solide Outre-Atlantique le mois dernier, les principales bourses en Europe se sont montrées assez timides lors de cette reprise, à l'exception de la bourse d'Amsterdam et des petites et moyennes valeurs (CAC Mid & Small 190 à + 1,13 %)

 

 L'orientation générale reste positive à l'image du sentiment des investisseurs pour l'Euroland qui selon le Sentix (du nom d'un cabinet d'études allemand) repasse en zone positive à 2,5 en ce mois d'avril contre - 7,5 en mars.

Sentix.png

 

Comme pour l'indice State Street du sentiment des investisseurs (le Sentix permet cependant de différencier les investisseurs institutionnels des investisseurs individuels), l'évaluation porte sur les principales zones économiques mondiales. La physionomie pour les USA est sensiblement la même que celle présentée ci-dessus pour l'Europe. L'Asie (hors Japon) présente un attrait par contre supérieur suivant la courbe suivante :

 

sentix-Asia.png

 

Le CAC 40 s'octroie une petite progression de 0,49 % à 4 053,94 après un plus haut à 4 065, soit à moins de 0,5 % des plus hauts de janvier. En cause ? la résistance ascendante, prolongement du diamant visité il y a quelques jours en arrière où les vendeurs restent en embuscade.

 060410

 

* Alors que les taux US à 10 ans flirtent avec les 4 %, le marché obligataire américain a reçu un accueil favorable, avec un taux de couverture supérieur à la normale à près de 3,5 contre 2,65 en janvier, lors de l'émission de 8 milliards $ d'obligations indexées sur l'inflation (maturité  : 10 ans) ce, dans un contexte général où les taux de couverture  sont actuellement plutôt en érosion sur les obligations classiques non indexées sur ce type d'échéances à moyen et long terme.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article