La Fed baisse ses taux de - 0,25 %. Déception à Wall Street

Publié le par Gilles Caye

fotolia-actualit---globe-552450-copie-6.jpgAvec une  décision très très attendue partout  au sein de la planète finance, les scores du jour en Europe de part et d'autre de l'équilibre n'avaient pas grande signification et émettre des News à quelques heures du verdict  de la Fed sur sa politique monétaire encore moins de sens concret.

Signalons toutefois, la cloture de Paris à 5724,76 points en baisse de - 0,45 %  et du Dax à - 0,30 % à Francfort en dépit d'un indice ZEW (mesure les perspectives économiques des analystes financiers et des investisseurs institutionnels allemands) qui s'est dégradé à nouveau de façon notoire à - 37,2 ce mois-ci contre -32,5 en novembre et sous les anticipations qui se situaient à - 34. C'est le plus bas niveau en plus de 15 ans, l'indice s'enfonçant largement sous sa moyenne historique à - 31,4 points.

En ce qui concerne l'essentiel de l'info du jour,  un graphe valant mille commentaires, on constate ci-dessous la déception des opérateurs dès 20H15 à New York à l'annonce d'une baisse des taux de - 0,25 % ramenant les taux directeurs US à 4,25 % qui sont désormais dans 'un mouchoir de poche' avec ceux de l'Euro (4%)

Le Dow Jones perd - 2,14 % après avoir été violemment rejeté là où passe l'oblique haussière supérieure en jaune mise en avant dans
Dow Jones - Revue graphique globale

Rien de neuf n'est à signaler dans le discours du patron de la Fed, l'incertitude étant toujours de mise, la baisse des taux visant à maintenir une croissance suffisante et amortir le choc des déboires des marchés du crédit dans une surveillance toujours renouvelée de l'inflation...

Voyons les faits notables de très court terme liés à cette décision pour cerner la 'mécanique' d'ensemble des réactions à chaud des opérateurs :

11.12.7.jpg
Les gagnants sont:
  1. . le dollar qui se redresse quelque peu vis à vis de l'euro en raison d'une pression baisisère moindre qu'attendue et donc renforçant ainsi son attractivité
  2. . et les obligations gouvernementales : les taux baissent à nouveau sensiblement sur les marchés obligataires, le 2 ans repassant sous les 3 % et le 10 ans sous les 4 %.

11.12.7-bis.jpg
L'or comme vous pouvez le constater sur le graphe ci-dessus n'a pas non plus apprécié la nouvelle, la baisse étant presque identique au reflux du Dow Jones. Un article est à suivre avec l'interview d'un spécialiste du marché de l'or qui vient de publier un ouvrage sur le sujet.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article