Les ordres intelligents : la liste d'opportunités

Publié le par Michel Delobel

fotolia-se-former-90860-copie-4.jpg(Michel Delobel / ACGest - formations et coaching) Après avoir abordé, dans la série des ordres de bourse dits "intelligents", le stop suiveur*, l'ordre "volatilité"* et le "panier d'ordres"*, nous allons voir aujourd'hui "la liste d'opportunités" :

L'ordre panier permettait de mettre simultanément sur le marché un certain nombre d'ordres prédéfinis à l'avance. Avec "la liste d'opportunités", vous allez également pouvoir placer un certain nombre d'ordres sur le marché, mais le but est tout autre.

En effet, si l'ordre panier est plutôt destiné à des investisseurs intervenant en temps réel sur le marché, et souhaitant un maximum de réactivité, la liste d'opportunités s'adresse plus à un investisseur qui n'a pas accès aux marchés dans la journée, mais souhaiterait saisir au maximum les opportunités (d'où le nom... :-) ) offertes par le marché.

Il va pour cela construire une liste d'ordres qu'il souhaiterait voir être exécutés, sans pour autant en être sûr en fonction de l'évolution du marché, et sans avoir forcément tous les fonds suffisants.

  1. --> Le principe est simple : vous disposez d'une couverture donnée, que vous souhaitez utiliser au maximum en fonction des évolutions du marché. Vous ne savez toutefois pas si tous vos cours d'entrée en position seront atteints. Vous allez donc saisir tous les ordres susceptibles de vous intéresser et les envoyer sur le marché : au fur et à mesure que les cours atteindront vos niveaux d'entrée, vos ordres seront exécutés un à un jusqu'à épuisement de votre couverture.

Vous optimisez ainsi vos chances d'entrée sur le marché jusqu'à concurrence de votre couverture, même si vous ne savez pas à l'avance quels ordres seront exécutés.


  1. --> Exemple : Voyons voir un petit exemple concret, car je vous sens dubitatifs.


Vous disposez par exemple d'une couverture de 10.000 euros disponibles, et souhaitez investir cette somme car le marché vous a délivré des signaux de rebond. Vous ne pouvez toutefois pas suivre la séance en direct, et avez identifié 4 valeurs potentiellement intéressantes pour jouer ce rebond :
  1. .Air Liquide à 93 euros, Vinci à 49 euros, Alstom à 146 euros et la Société Générale à 100 euros.
  2.  
  3. .Vous avez l'habitude de constituer des lignes de 3000 euros, et ne pourrez donc pas acheter les 4 valeurs souhaitées.

Il vous suffit alors de créer une liste d'opportunité, et d'y placer vos 4 ordres d'achat sur les 4 valeurs pré-citées. Dès qu'un ordre est exécuté, votre couverture est recalculée, jusqu'à épuisement. Ainsi, imaginons qu'Air Liquide atteigne en premier les 93 euros.
 
 
Votre ordre est exécuté, et vous n'avez plus que 7000 euros de couverture. La séance avance, et Alstom touche à son tour votre niveau d'entrée en position. Votre ordre est exécuté et votre couverture passe à 4000 euros. Puis c'est au tour de la Société Générale d'atteindre 100 euros : votre ordre est également exécuté, et votre couverture n'est plus que de 1000 euros.

Vous n'avez donc plus les moyens d'acheter Vinci. L'ordre ne sera pas envoyé sur le marché, et vous ne pourrez donc pas acheter Vinci. Mais vous avez profiter au maximum de votre couverture pour investir sur les 3 autres valeurs.

A la fin de la journée, votre portefeuille contient donc Air Liquide, Alstom et la Société Générale. Il aurait pu contenir Vinci à la place d'une autre si le cours avait été atteint auparavant. Il pourrait bien sûr ne contenir que 2, 1 ou aucune valeur, en fonction de l'évolution du marché.

Voilà pour la liste d'opportunités. Je vous donne rendez-vous en 2008 pour voir comment se construire soi-même son propre scénario de trading. Je vous proposerai bien entendu également d'autres thèmes, et reprendrait quelques séries entamées cette année.

D'ici là, bonnes fêtes à tous et tous mes voeux de réussite et de santé pour 2008.

 

  1. * Les ordres "intelligents"

    * Les ordres intelligents : l'ordre panier
  2. * Les ordres intelligents : l'ordre "volatilité"

Publié dans APPRENDRE LA BOURSE

Commenter cet article