Dow Jones - Analyse graphique : sur les plus bas de cet été

Publié le par Gilles Caye

Cet article est la suite de Dow Jones - Revue graphique globale qui date déjà du 28 novembre dernier. La réouverture du 2nd graphe de cet article vous aidera  pour comprendre le graphe ci-dessous et notamment les indicateurs sous la courbe qui ont été un peu écrasés pour faire ressortir les cours au mieux alors qu'ils avaient été grossis pour les besoins de l'explication la dernière fois (vous aurez ainsi à l'oeil l'inclinaison pleinement restituée et la légende)

Les droites sont toujours les mêmes et les observations toujours de rigueur à savoir :
  1. -  une reprise de fin d'année qui a donc été validée comme simple pull-back  en allant buter contre la droite oblique supérieure ascendante de moyen terme  (jaune) puis une seconde fois  un peu plus tard contre la seconde droite parallèle.  Signification : août était une fausse sortie de tendance, celle de fin novembre le point de départ d'un changement de tendance confirmé par ce pull-back qui montre l'échec de la réintégration dans la tendance antérieure.
  2. - la divergence majeure entre la hausse des cours avec comme support la droite ascendante long terme (blanc) et le couloir descendant de l'indicateur de tendance MACD (parallèle rouge encadrant l'indicateur depuis le 2nd trimestre 07) marquait une fragilité de la tendance avec un retour hier soir sur les 12 589 points en baisse de - 1,62 %.
Le tout faisant apparaître dorénavant une figure en épaule-tête-épaule dont la ligne de cou à 12 800 vient d'être cassée (plus bas en séance de la mi-août 07)

090108.jpg

La suite ?

Cette figure graphique type donne un objectif tel que repris sur le graphe mais il reste demain et après-demain à passer éventuellement l'oblique baissière (bleu) rajoutée ainsi que les plus bas en séance à 12 517 du 16.8.07 une fausse sortie étant toujours possible.

La seconde oblique baissière déjà présente (la plus pentue) signe une zone d'accélération potentielle en cas de rupture d'autant plus vive que le RSI (indicateur de tension sous la courbe) est sur une zone de sur-vente clé historique et datant peu ou prou de l'entrée de la tendance dans son aspect fragilisé (purge de février pour les cours, début d'entrée en canal baissier pour la MACD)

Ceci a été matérialisé sur le graphe par les différents carrés et rectangles rouges. J'entends d'ici :  "mais nous sommes sur les mêmes niveaux de sur-vente technique qu'en février, qu'en août et qu'en novembre, nous allons donc rebondir ?!...Gilles c'est d'ailleurs ce que vous avez montré la dernière fois ... et très souvent d'ailleurs" effectivement possible, c'est le sens de ce que nous dit le graphe mais nous verrons courant d'année dans une longue série d'article dédiée à l'utilisation du RSI que l'entrée en zone de sur-vente / sur-achat entraîne parfois des accélérations complémentaires d'ailleurs signalées par les petits triangles rouges et verts aux limites de zones (signaux d'achat / vente  qui changent aussi vite qu'ils apparaissent sur ces niveaux). Lorsqu'il y a possibilité de tracer une droite comme ici l'accélération baissière peut nous emmener en zone de sur-vente plus prononcée d'autant qu'il reste du 'mou' pour la MACD et  pour les cours. Donc les carrés/rectangles rouges = zones clefs.

Normalement, le commentaire d'une analyse graphique et technique reste centré sur les éléments de cette nature mais à quelques heures des communiqués, allocutions et discours des banquiers centraux européens, américains et anglais concernant leurs politiques de taux,  une chose est claire : Monsieur le marché a décidé de leur laisser guère de latitude : "Maintenant, c'est encore à vous de jouer Messieurs les banquiers centraux !"

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article

Fabrice 09/01/2008 01:25

Vous travaillez tard.Votre travail est non seulement altruiste, mais également d'une grande qualité.Merci.PS: Je suis convaincu de votre analyse. J'en ai publié une similaire sur bourso ce soir.

Gilles Caye 09/01/2008 09:52

Et dire qu'à cette heure là j'aurai pû être au pub avec Monsieur le marché. Peut être m'aurait il confirmé que ce n'est pas ni l'endroit ni le moment de le décevoir question taux ? ;-)Ne vous fiez pas cependant trop aux heures de parution, j'ai la possibilité de programmer à l'avance les articles pour qu'ils soient disponibles au réveil, le week-end ou au moment vouluL'été dernier certains ont cru que je réalisais des articles pendant les vacances alors que toute ma sueur n'était liée qu'à notre bon vieux soleil...