Correction des matières premières : quel impact ?

Publié le par Gilles Caye

fotolia_d--cider-757896.jpgAprès plusieurs articles très "rédactionnels" depuis une dizaine de jours et avant de revenir sur les analyses graphiques du CAC 40, DAX 30 et du Dow Jones, profitons de ce long week-end pour mettre à plat quelques graphes pour explorer en différents aspects certaines évolutions importantes :

Demain nous verrons les données concernant l'ensemble des banques US, dimanche l'indice des 500 plus grosses valeurs US avec en complément quelques marchés émergents. Aujourd'hui, abordons les matières premières :

Chacun pourra retrouver tous les éléments propres à une compréhension complète des indices qui suivent dans l'article
 Apprendre et comprendre l'économie : l'inflation (Etats des lieux)  J'ai repris 3 des graphes qui le composent en complément de la mise à jour de l'indice CRB des matières 1ères en Euro qui se trouve dans l'article d'avant hier.

→  Après une phase corrective importante de mi 2006 à mi 2007 (graphe 1), l'ascension des matières premières en dollar depuis l'été 2007 vient de connaître une de ses pires semaines (pourtant écourtée à 4 jours) avec en balance désormais une nouvelle sortie de son couloir ascendant. Fortement sur-achetées, le retournement n'est pas illogique mais pose le problème de son arrivée au moment d'un second choc sur les actions à surveiller, c'est le point le plus en débat. La corrélation la plus évidente est au contraire le lien avec le dollar qui aura culminé à 1,59 contre € avant de retomber sur aux environs de 1,54. Rempart contre la baisse de la devise mondiale ... l'attrait en pareille situation pour ces valeurs s'amoindrit pour une large part... bon ... rien de très étonnant.

 

210308.png


→ Si nous prenons maintenant l'indice des matières premières CCI (graphe 2) pondérées de façon équivalente alors que le CRB fait une large place à l'énergie et qu'on l'étudie en euro, on s'aperçoit que la baisse est encore plus violente relativement au mouvement de hausse antérieure. Le pétrole est passé de 112 $ le baril à 101 mais visiblement en lui donnant une part plus faible dans l'indice et même en retraitant l'effet devise, la chute n'en est que plus importante.

Hum...la pression sur les matières 1ères et donc sur la première raison de la progression de l'inflation depuis la fin de l'été vient d'être divisée tout bonnement par 2 pour la zone euro en une seule semaine. Changement de conclusion partielle à ce stade.

210308-bis.png


→ Allons au bout des choses sur l'indice des matières premières en lui enlevant le pétrole et l'ensemble des énergies qui lui sont associées pour la plupart tout en neutralisant toujours l'effet devise avec l'euro, seconde monnaie derrière le dollar (graphe 3) :

210208-ter.jpg


Ω ?! ...les données sont elles bien rentrées... oui... c'est le bon code. Eh oui, le retournement est même achevé aujourd'hui avec une accélération cette semaine sur l'indice des matières premières hors énergie.

La pression sur l'inflation liée aux matières premières hors pétrole (attention celui-ci intervient dans pratiquement toute production, ne serait-ce que pour le transport de marchandises, c'est pourquoi je le traite à part dans certains articles dédiés) dans la zone euro est revenue à la case départ.

Conclusion :
- le principal danger, plusieurs fois évoqué, concernant l'inflation liée à la hausse du pétrole qui entraînerait avec lui d'autres matières premières et s'installerait dans la durée en créant une contagion générale vient de connaître un répit notable.
- devises faibles et dépendance au pétrole soumettent plus durement certains pays à l'inflation à l'image des USA ou de la Chine. On le savait déjà mais c'est encore plus net aujourd'hui.
- sur les réserves faites précédemment sur le sujet global de l'inflation et le risque de s'endormir avec l'édredon des théories en la matière : nous avons ici un exemple de la veille importante à fournir sur le sujet lorsqu'on investit et une image très opportune dans ce sens avant de compulser ensemble les approches académiques classiques sur "les pourquoi ?" de l'inflation.

Est-ce que je verrai mon caddie baisser ? C'est à suivre au printemps ...mais déjà alors que les news du soir faisaient état des hausses de tarifs de Michelin ou de Danone au 3 ème et 4 ème trimestre 2007, le premier vient d'indiquer qu'il émettra une grille de tarif à partir du 1er Avril (!) pour les pneus de première monte qui évolueront dorénavant suivant le pétrole avec révision une fois par mois (
reuters)

L'attention se portera semaine prochaine et les suivantes sur l'évolution du premier graphe de cet article.

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article