Pétrole - Analyse graphique en dollar et en euro

Publié le par Gilles Caye

Hier dans Un pétrole cher ?... et quelques symboles  nous avons approché l'évolution de l'or noir sur longue période depuis les chocs pétroliers des années 70 jusqu'à nos jours et remis en perspectives différents éléments le concernant.

En complément, on reprend ici un suivi plus classique que nous avions fait à quelques reprises pour comprendre un peu mieux la configuration actuelle qui est tout à fait essentielle après la sortie il y a 4 ans du long canal horizontal dans lequel le pétrole évoluait depuis le millieu des 70's... soit peut être d'ici quelques semaines ou mois le 3 ème moment capital du point de vue des cours... en presque 40 ans.

Pourquoi ?

En vert est repris le biseau ascendant qui a pris racine en 1986 , une figure habituelle d'épuisement qui, comme vous le savez maintenant, débouche dans la plupart des cas sur une sortie baissière mais amène aussi à constater avant de rompre parfois un dernier mouvement final en dehors de la figure mais de même tendance (en fait intégrant les derniers investisseurs séduits par les annonces de la hausse très largement répandues) Les phases "d'impulsion" se réduisent au sein de la figure montrant l'épuisement et parfois donc, en fait de sortie haussière, les cours font un dernier mouvement au "paroxysme" de la tendance et de la figure graphique avant de retomber.

Est-ce le cas ? Nul ne le sait encore mais il faut avoir cette donnée à  l'esprit les cours étant par ailleurs arrivés à un point de croisement de la résistance en bleu qui prend sa source début 2007 et celle en jaune donnant au biseau une alternative avec un mouvement depuis 2001 au sein d'un canal haussier.

La cassure sur le graphe d'hier reste encore potentiellement une fausse cassure ou l'expression d'un dernier mouvement haussier final comme décrit plus haut si on prend toute la mesure du mouvement historique. La continuation dans ce fin canal en bleu et le sort qui sera réservé à cette première résistance en jaune est essentielle car en cas de franchissement débuterait alors réellement un nouveau mouvement dans le cadre du canal représenté hier par la droite en pointillé et, avec non plus un resserrement comme pour un biseau mais un mouvement d'ouverture et d'augmentation des amplitudes avec la seconde résistance.




Voyons maintenant en euros la configuration :

Pour la 2nd fois en 3 ans, le pétrole en Euro décrit un mouvement de hausse qui n'est pas confirmé par les indicateurs (nous avons 2 divergences : les cours montent mais les indicateurs de tendance et de force interne baissent) La hausse est donc moins 'saine' que si ces derniers confirmaient le sens des cours. Le mouvement sous-jacent est donc plutôt affaibli. La réponse des cours la dernière fois a été claire avec une correction.

Pour la situation actuelle, il ne vous aura pas échappé que la divergence a été brisée à la fois sur le RSI et la MACD. Toutefois ceci avait déjà été le cas la fois précédente et quoi qu'il en soit la position actuelle de nos 2 indicateurs reste inférieure à leur plus haut.



Les divergences subsistent donc et constituent des faiblesses.

Si les cours devaient franchir les zones indiquées, l'inflation initiée par le pétrole et son installation à haut niveau auront des conséquences globales alors que la hausse des prix reste encore localisée sur l'énergie et l'alimentation jusqu'ici, tout ceci pouvant engendrer un risque d'étouffement progressif de l'économie et du consommateur sans parler d'effets en ricochets sur les prix.

D'un point de vue technique, il reste quelques pas à franchir et il faut encore 'lever l'hypothèque' des divergences en euro pour affirmer que l'ère du pétrole cher s'est installée.

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article

Dajo48 06/05/2008 18:44

Merci pour ces explications. Il faut, je pense, que je me penche plus attentivement sur la signification réelle de ces deux indics.Ce qui me perturbe, c'est qu'à partir du même graphe issu de stockcharts, je suis arrivé (par erreur il faut croire) à tracer deux droites "haussières" pour le RSI et le MACD.Dommage que je n'arrive pas à coller çà sur ce post mais, si vous le souhaitez, je peux vous envoyer çà par mail.Bonne soirée

Gilles Caye 06/05/2008 19:47




Bonsoir,

Vous pouvez effectivement tracer des droites haussières sur l'ensemble du mouvement débutant début 2007 à ce jour pour le RSI et la MACD. Il est aussi possible de tracer 2 droites haussières
sur les 2 à partir des 2 creux de 2008 mais ce qui est en cause concerne oct 08 - avril 08.

Si ce sont celles-là il n'y a guère d'intérêt à faire ressortir une convergence, c'est à dire une confirmation de la tendance par les indicateurs sinon les graphes en seraient remplis à longueur
d'année :-)

Sur les cours on s'attache à déterminer les tendances et les zones de leur changement de direction potentiel avec les points remarquables notamment à l'aide des moyennes mobiles. Mais ces
dernières comme les indicateurs sont calculées à partir des cours. Ils ne viennent pas d'un "ailleurs" quelconque, ils ne constituent pas une information provenant d'une autre source. Ils y
puisent. En conséquence, un indicateur donne avant tout une confirmation ou une infirmation vis à vis de la tendance des cours avant toute conclusion sur un niveau absolu et une
interprétation qui serait 'isolée' en se fondant uniquement sur ceux-ci. Ces indicateurs ne sont pas autonomes, ils faut avant tout les 'rapprocher' à la tendance de leurs sourcess, donc les
cours et un des premiers travaux en analyse technique est la détermination des tendances ainsi que la détermination de leur qualité ou force.

Le point de départ ce sont : les prix (= les cours) et les volumes. Tout le reste ou presque en est issu (mis à part certains indicateurs que nous verrons)  

On s'inscrit dans une tendance comme on grimpe sur une branche d'arbre. Le plus aisé est de grimper sur les branches qui montent... une fois que vous avez identifié celles-là, vous
vous orientez pour savoir si elles sont suffisamment solides pour pouvoir vous porter avec une probabilité suffisante pour vous permettre d'évoluer en sécurité. Les indicateurs vous aident alors
dans ce sens (parmi d'autres interprétations et types d'aide à la décision qui seront détaillées )

Faites moi parvenir votre graphe par e-mail



Dajo48 05/05/2008 21:38

Bonsoir monsieur,Je ne comprends pas les droites récentes que vous avez tracées sur les indic RSI et MACD de votre graphe en euro. Il me semble que les sommets actuels sont en cours de constitution et que vous les coupez...J'avais également lu que, pour être valables, de telles droites devaient passer par au moins trois sommets ou trois creux.Merci pour vos explications (et un grand merci global pour votre site ! ... j'aurais jamais pensé que, bien expliquées, la "chose" économique puisse être aussi intéressante).Cordialement,

Gilles Caye 06/05/2008 00:21


Bonsoir Dajo48,

Bienvenue sur le site et merci pour vos encouragements.

Les droites sur les indicateurs sont là avant tout pour formaliser visuellement les divergences. C'est une des meilleures utilisations que l'on puisse faire avec ces indicateurs comme nous le
verrons dans plusieurs articles du type 'apprendre et comprendre la bourse en temps réel'. Vous pouvez à ce sujet retrouver un article sur les divergences cours / indicateur
'momentum' déjà paru.

Les cours montent mais les indicateurs baissent. C'est surtout cela qu'il faut retenir. Leurs pentes ne confirment pas le sens des cours. Alors qu'au point de départ de chaque droite orangée
correspond un plus haut pour l'un ou l'autre des indicateurs nous avons un plus bas sur les cours. Les cours progressent mais les indicateurs ne retrouvent même pas leur point de départ.

J'ai effectivement coupé la MACD en 2006/2007 pour montrer qu'on pouvait avoir une cassure de la tendance sur l'indicateur tout en conservant une divergence (le départ reste au plus haut jusqu'à la
rupture de tendance) qui s'est avérée être fatale finalement.

En respectant scrupuleusement sur le dernier mouvement cette fois les plus hauts des indicateurs, on voit qu'il vient de se produire une cassure mais comme indiqué dans l'article, on reste toujours
au 4 mai avec un niveau d'indicateur inférieur au point de départ alors que les cours s'envolent.

Les droites sont validées pour les cours à partir de 3 creux ou 3 sommets que l'on peut joindre. Effectivement. Ce n'est pas le cas pour les divergences. Encore une fois c'est plus
l'orientation cours haussier versus indicateur baissier et vice versa qui forme une divergence.

Ici un exemple sur l'indice des bancaires US dans l'article L'indice des banques américaines - Analyse Technique : impossible rebond ?

http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/40/52/94/f-vrier/big.gif



Cordialement,