Les mauvaises nouvelles redoublent. Le marché s'accroche toujours.

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le tableau se noircit encore pour l'économie US :

- l'enquête ADP pour novembre fait état de  250 000 destructions de postes contre - 179 000 le mois passé (le consensus est de - 325 000 ce soir pour les chiffres officiels qui paraîtront après-demain)

- l'indice d'activité des services chute à 37,3 après 44,4 en octobre et bien en dessous des attentes qui se situaient à 42 (Cf. 1er graphe / Apparaît désormais en gris, la récession datée depuis ce début de semaine à décembre 2007)

La composante 'emploi' de cette statistique décélère nettement de 41,5 à 31,3, en dessous des nouvelles commandes très faibles à  35,4 contre 50,8, donc légèrement en croissance, encore en septembre.


Les prix payés s'écrasent à 36,6 alors qu'ils ressortaient en terme d'indice à 80,8 en juillet dernier et même à 70 encore en septembre.

Le livre Beige (beige book), rapport de la Fed qui fait un état de la situation économique 8 fois par an, a en soirée confirmé sans grande surprise l'affaiblissement de l'activité depuis le dernier rapport en date.

En zone Euro, l'indice PMI des services est presque tout aussi déprimé à 42,5 pour novembre après 45,8 en octobre (39,5 en Italie en chute par rapport aux 45,7 d'octobre, 45,1 en Allemagne et 46,2 en France comme en Grande-bretagne) Par ailleurs les ventes au détail dans la zone se sont contractés plus qu'anticipé à - 0,8 % sur un mois, la 5 ème baisse mensuelle consécutive portant la régression à - 2,1 % sur un an.

Paris gagne + 0,44 % toujours dans de faibles volumes. Francfort progresse de + 0,78 % à 4 567,24 points. Le Dow Jones ferme en hausse de + 2,05 % à 8 591,69 points. Le pétrole reste sur les 46 $ à New York (light crude oil) et passe même sous les 45 $ le baril à Londres (Brent) en dépit de la baisse des stocks aux USA semaine dernière.


→ Nouveau début d'impulsion sur les devises ?

Demain, nous prendrons connaissance de la décision de la BCE concernant les taux en zone euro et ceux de la BoE pour le Royaume-Uni.  La livre sterling s'affaiblit encore aux alentours de 0,86 £ contre euro avec une économie très impactée par son secteur immobilier et financier.


Le graphe ci-dessus montre la grande faiblesse de la devise britannique depuis l'été comparée à un panier des principales autres devises mondiales. Les monnaies sont d'ailleurs à nouveau légèrement plus instables depuis le début de semaine avec notamment la baisse du yuan chinois (chinese yuan renminbi) à la veille d'un sommet USA-Chine qui porte justement sur la parité de ces 2 monnaies.


Pour plus de détail sur ce mouvement brusque, consultez la dépêche d'AWP International "Après 3 ans d'appréciation, le yuan hésite face au dollar"


Avec un peu de recul (Cf. graphe ci-dessus / cliquer pour avoir une meilleure lisibilité) on voit que le rapport financier USA / Chine est entrain d'évoluer sur ce paramètre. C'est important pour le commerce mondial et à garder à l'esprit car cela peut préfigurer de tensions et d'un développement ultérieur du 2nd risque par ordre d'importance  identifié plus tôt dans l'année concernant la croissance mondiale, à savoir la régression de la mondialisation : 
       
         → 
Les grands risques 2008 selon le Forum Economique Mondial

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article