Arrêt de l'amélioration du déficit commercial américain en mars

Publié le par Apprendrelabourse.org

* Le déficit commercial des Etats-Unis s'est à nouveau un peu dégradé en mars après 7 mois d'amélioration continue. Le déficit ressort à 27,6 milliards $ après - 26,1 en février et un peu mieux qu'attendu.

Les exportations passent sous le niveau atteint en janvier et baissent de - 17,4 % sur un an. Les importations décroissent beaucoup moins vite sur un mois, à l'inverse de la tendance de fond puisque la contraction s'élève à - 27 % sur un an, expliquant en grande partie le ralentissement du commerce mondial. L'euro en profite pour regagner les 1,37 $ au plus haut depuis mars avant de se replier un peu en fin de journée.






. Pour plus de détails et données historiques : Economie : nouvelle réduction du déficit commercial US



* Concernant le déficit budgétaire de l'état, le "trou" s'élève à - 20,9 milliards $ en avril contre - 192,3 en mars.  Enfin une amélioration ?

En fait, il s'agit d'une dégradation notable :

- compte tenu du calendrier des dépenses et recettes (impôts), avril a toujours été un mois positif depuis plus de 25 ans. Le surplus ou l'excédent enregistré en avril 2008 s'élevait même à plus de 150 milliards $ et la moyenne pour avril sur la décennie est supérieure à 100 milliards. Le déficit budgétaire du mois dernier est donc en nette amélioration en apparence sur un mois mais constitue un record de faiblesse en un quart de siècle.

- en variation annuelle (graphe 2) les dépenses sont toujours en explosion. Les recettes enfoncent le creux enregistré lors de la dernière récession avec une aggravation de la tendance, en quasi chute libre dorénavant. Le grand écart.




. Pour plus de détails et grandes données historiques : Comprendre l'économie : dynamique historique du déficit budgétaire américain

Les perspectives restes sombres, sans grandes surprises, puisque le CBO, le bureau du budget du Congrès américain, avait dévoilé il y a quelques semaines, ses projections en la matière (graphe 3- cliquer dessus pour plus de détails)  qui confirment la plongée qui vous avait été présenté en janvier dans le lien ci-dessus et délivrant un scénario de base qui n'arrive pas à revenir à zéro ces prochaines années.
L'estimation  du CBO concernant le budget présenté par Obama est même inférieure (en pointillés) menant au mieux à des pics correspondant aux pires creux des 50 dernières années.



. Pour un suivi plus fin et au fil de l'eau :  Blog du directeur du CBO

Le déficit sur l'exercice est attendu aux alentours de 1 800 Mds $. A mi-parcours, il s'élève déjà à 956,8 milliards. Devançant ces chiffres, Obama avait annoncé hier augmenter les taux marginaux d'imposition (Obama commence à démanteler l'héritage fiscal de Bush / Source : La presseAffaires)


Les places boursières en Europe restent largement indécises. Francfort rétrocède - 0,26 %. Le CAC 40 rend - 0,54 % à 3 231,10 points. Le Dow Jones également hésitant est non loin de l'équilibre avec un gain de + 0,60 % à 8 469,11 points.

√ A surveiller demain :  la parution des ventes au détail pour avril, chiffre important pour la consommation et donc susceptible selon sa teneur de faire 'décaler' les marchés avant les données sur l'inflation vendredi. Une stabilité est escomptée après une baisse de - 1,1 % en mars. Après le redressement de la confiance du consommateur, une confirmation dans des chiffres réels est attendue.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article