CAC 40 : bloqué par les 3 400 malgré le rebond des ventes de logements neufs

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le courant acheteur reste bel et bien présent. L'entame de séance s'est réalisée avec un travail consciencieux de la résistance des 3 400 points qui reste toujours infranchie et à partir de laquelle les cours n'ont cessé de reflué graduellement.

 Même la statistique des ventes de logements neufs pour juin pourtant bien meilleure que prévue n'a pas réussi à perturber plus de quelques instants ce lent repli des cours vers l'équilibre en seconde partie de séance. Le CAC 40 progresse de + 0,18 %.


Revue de détail des données du jour pour bien cerner l'évolution de l'immobilier américain si importante dans cette crise et apprécier par vous-même là où le terme de 'rebond' est approprié et là où il ne l'est pas.

Début de retournement des ventes de logements neufs :

Le nombre de ventes dépasse très largement les anticipations à + 11 % sur un mois en juin. Le chiffre de mai a par ailleurs été révisé à la hausse. C'est la meilleure progression depuis fin 2000 et le stock des logements est tombé à son plus bas à 8,8 mois de ventes.

Pour la 1ère fois, un retournement se dessine (1er graphe)




Les prix mal orientés :

Par contre, à l'inverse des chiffres publiés jeudi dans l'ancien qui indiquait un rebond des prix depuis janvier, les données du jour pour le neuf sont très loin d'être aussi séduisantes. Les prix affichent une baisse de - 5,8 % sur un mois est de - 12 % sur un an. La physionomie de la courbe en la matière reste inchangée (graphe 2)





Un rebond fragile après un choc très violent :

La très longue chute des ventes corrige en fait 2 booms. Aucune correction saine comme par le passé n'ayant eu lieu en 2001, bien au contraire puisque la bulle immobilière émergea à partir de là, on comprend mieux la violence du choc 



La question qui se pose maintenant est de savoir si ce choc n'a pas "cassé quelque chose" dans le trend historique légèrement haussier renvoyant à l'idée que si rebond il devait y avoir, celui-ci peut ensuite déboucher sur des ventes à des niveaux relativement bas pendant un laps de temps long (le même graphe avec une échelle logarithmique est accessible en cliquant sur la courbe)

On rebondit sur les plus bas historiques mais pas sur la base du trend comme lors des précédentes récessions. A suivre.



                    √  L'événement - USA : à la découverte de l'autre krach immobilier

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article