CAC 40 : le rouge prend un peu de poids

Publié le par Apprendrelabourse.org

Sur le front des données macro-économiques et particulièrement l'évolution du secteur des services, l'amélioration perceptible ces derniers mois s'est à nouveau confirmée en  août, l'indicateur d'activité américain ISM parvenant à progresser à 48,4 contre 46,4 en juillet au-delà des attentes.


Les nouvelles commandes rejoignent la zone de stabilité à 49,9 mais la composante qui s'améliore enfin franchement concerne les prix payés pour les affaires traitées selon cette indicateur qui compile le sentiment des directeurs d'achat du secteur. Cette composante grimpe à 63,1 après 41,3 en juillet et 53,7 en juin.

Pour la zone euro, l'indice PMI des services passe à 49,9 à un plus de 28 mois après 45,7 en juillet, au-dessus de la première estimation à 49,5 (L'Allemagne est en croissance sur ce secteur à 53,8, la France proche de la stabilité à 49,3 / Italie à 46,4 et Espagne à 45,8)

Comme c'est le cas depuis le début de semaine, le marché ne valorise plus de la même manière les 'bonnes nouvelles' contrairement aux semaines passées et continue sa correction. Le CAC 40 affiche un repli de 0,55 % à 3 553,51 points, juste sous sa moyenne mobile à 20 jours.

→ Pour bien comprendre ce qui se passe, il faut comme il y a 15 jours nous replonger sur des unités de temps très courtes même très en dessous des données horaires (ici les cours du CAC 40 toutes les 15 secondes à chaque cotation donc) C'est d'autant plus important que demain, nous prendrons connaissance des chiffres du chômage US à la veille d'un long week-end à Wall Street pour cause de Labour Day.



Les plus bas d'hier ont validé le support d'un canal baissier (en rouge)

L'évolution du jour est marquée par un échec (flèche orange) des acheteurs à regagner les 3620/3610 et même la résistance de ce canal.

En conséquence, seul le franchissement des 2 résistances en orange permettrait d'invalider ce courant baissier actuel qui s'est légèrement renforcé sur la séance d'aujourd'hui.

La BCE a maintenu sans surprise son taux directeur à 1 % et le Dow Jones évolue autour de l'équilibre en début de soirée.

Concernant l'or, revisitée hier soir, la hausse se poursuit en direction des 1 000 $ l'once (+ 2 %) sans la moindre variation de l'euro / dollar. Certes il y a compte tenu de la configuration toute une série d'achat-stop et autres ordres d'achat à seuil de déclenchement qui ont été déclenché au franchissement des résistances décrites. Toutefois, les opérateurs ne cherchent visiblement pas à se couvrir contre une baisse du $ mais bel et bien à engranger le métal précieux (la monnaie US gagne même + 0,30 % contre yen tout comme l'euro)

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article