Les actions : un actif financier de plus en plus rare ?

Publié le par Gilles Caye

Depuis la purge de Février qui a mêlé mini-krach en Chine et  les premières pertes sur les marchés obligataires hypothécaires américains, chacun aura noté l'importance et la vivacité des rumeurs d'OPA, de rachats divers qui auront émaillé l'actualité avec des opérations qui auront eu un effet de levier sur le reste de la cote comme le rachat de la Banque hollandaise ABN AMRO qui aura fait bondir le secteur bancaire en Europe, les rumeurs sur Société Générale venant encore affermir le mouvement.

Inutile de toutes les reciter mais ces opérations auront ensuite fait place courant juin à des mouvements beaucoup plus centrés sur l'activité des fonds d'investissements qu'ils soient de type hedge funds, fonds de LBO ou de private equity notamment dans l'opération de rachat des actions de Home Depot et de l'introduction en bourse très médiatisée du fonds Blakstone group au capital duquel s'est invité la Chine en mal de diversification de ses avoirs.

Pour bien resituer tout ce mouvement et en comprendre les tenants et aboutissants, nous allons en 3 partie étudier plus en profondeur ceci avec :

- l'effet de raréfaction du nombre d'actions qui en résulte objet de cet article d'introduction

- la mesure du risque et son évolution historique concernant ce type d'opérations

-enfin la mise en avant déjà annoncée concernant la possibilité d'avoir actuellement un autre trou d'air ou trou noir en formation sur le risque crédit, ces opérations utilisant largement les effets de levier et la dette pour mener à bien les prises de participation dont la presse se fait l'écho journellement.

...donc...1 -Situation brute, ensuite... 2-analyse 'historique' succincte...et 3- quelques éléments 'prospectifs' vous permettront d'y voir plus clair et à tout le moins de pouvoir vous permettre de balancer votre jugement. Un article  "apprendre la finance : LBO et Private equity" étant à suivre prochainement pour prendre toute la mesure de ceci ( ---> paru le 4.8. 07 : Apprendre et comprendre la Finance : les LBO (Leverage buy out) et levées de fonds)

Les actions montent, les grands titres pleuvent, les rebondissement sont légions entre offres amicales ou hostiles, supervision des autorités boursières voire actions en justice mais au total quelle est la balance de tout cela ?

Analysons les flux entrants et sortants liés à ces opérations :

  • - 118 milliards $ de titres ont été rachetés au 1er trimestre par les sociétés du S&P 500 (500 plus grosses sociétés cotées US)
  •  
  • - Les fonds d'investissements de type 'capital-investissement' ont racheté des sociétés pour 250 milliards $. Toutes n'étaient pas cotées mais la plupart...

...de toute façon, les nouvelles actions émises sur le marché selon Thomson financial toujours pour le 1er trimestre aux USA se sont élevées à 57 Milliards $.

  • ---> 118 + 125 (disons que seule la moitié était des entreprises cotées) - 57 =  186 milliards $ ont donc quittés la bourse au 1T07 suivant ces données estimatives.

Un flux entrant largement inférieur au flux sortant motive fatalement avec les primes servies pour obtenir les affaires convoitées un marché qui peut difficilement baisser.

La suite tout prochainement.

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article