Début d'inflation par les produits de base et les matières premières ?

Publié le par Gilles Caye

L'inflation est un sujet permanent de l'actualité économique et une donnée essentielle concernant vos placements et vos investissements dont vous devez tenir compte pour préserver dans la durée le pouvoir de votre épargne. Nous regardons fréquemment sous toutes les coutures au quotidien les données concernant différents pays qui influent sur les politiques de taux d'intérêt des différentes banques centrales. Alors que nous avions abordé une problématique très proche de vos préoccupations de terrain dans Calculer son taux d'inflation personnel pour mieux comprendre la finance et investir à long terme, nous allons aborder aujourd'hui l'élément qui semble a priori le plus à même de la faire s'élever et d'amoindrir également les marges des entreprises en raison des coûts d'approvisionnement supérieurs qu'il induit. Il s'agit de la croissance des prix des produits de base et des matières premières.

Le mouvement est général et concerne la planète entière, le prix du plomb ou du café étant le même dans sa cotation initiale où que ce soit. Il y a bien une élévation des salaires pointant le bout du nez en Allemagne, une amélioration du niveau de vie dans les pays émergents et une croissance économique mondiale qui poussent naturellement à la croissance des prix mais de tels éléments encore relativement naissants et surtout disparates paraissent plus secondaires, plus difficilement mesurables que ceux étudiés ici. Par ailleurs, la croissance de la masse monétaire à des taux supérieurs à 10 % en de nombreux endroits dans le monde ne paraît pas avoir initié encore pour l'heure une inflation qui se mesure à dûe hauteur, loin de là. Enfin, quelque soit la validité que les uns ou les autres accordent aux statistiques officielles ou aux méthodes de calcul, il n'en reste pas moins que l'élévation des prix en la matière touche tout les acteurs éconnomiques, des ménages aux Etats et que c'est surtout sur la tendance qu'il s'agit de se focaliser.

Ici surtout, il n'y a pas d'échappatoire, car vous pouvez encore délocaliser et trouver des salariés à moindre coût au vietnam, profiter des gains de productivité lié à l'informatique et à Internet, trouver de nouveaux marchés pour compenser les marges qui s'érodent, créer de nouveaux produits mais le plomb, le cuivre, le gaz ou le sucre entrant dans la fabrication de vos produits s'imposent à vous irrémédiablement et où que ce soit.

Votre courbe d'inflation personnelle résultant de jus d'orange, de café, de sucre, de viandes, d'énergie etc... est apparue dans le lien précédent, ci-dessous nous retrouvons la cotation au niveau mondial de l'ensemble de ces produits.

Le premier graphe concerne l'indice CRB dit 'CCI' des matières premières tel que je préconise de le suivre en raison  d'un changement de pondération de l'indice effectué en 2005  ne rendant plus les choses vraiment comparables depuis. Vous retrouverez la composition (y figurent le bétail, l'aluminium ou le maïs parmi tant d'autres) et tous les éléments propres à approcher ce sujet dans les 3 articles introductifs et liens suivants :

On grimpe, on grimpe et le potentiel semble encore a priori largement présent pour que cela continue

Bien sûr, je suis obligé de mettre le graphe du CRB 'nouvelle mouture', tous le prenant en référence notamment dans les indices que suivent les fonds et les sicav et une discussion avec votre banquier ou conseiller financier vous ramènera en fait à parler de celui-ci mais rappelez vous que seul le premier est celui qui présente la véritable continuité, le second étant très corrélé au pétrole (Vous n'avez pas le temps de consulter les 3 liens plus hauts ? Retenez qu'entre le CRB 2005 (CCI) et le CRB 2007, la part de l'énergie/pétrole représente 21,4 % en plus dans l'indice alors que les produits agricoles ou alimentaires baissaient de 17,8 %. Le pétrole y étant prépondérant vous pouvez reconsulter l'article du 6 juillet dernier Le pétrole : retour sur les plus hauts ?  ... depuis il est effectivement revenu sur les plus hauts de mi-2006 à 77 $ le baril)

Nous avons vu mardi et mercredi qu'un américain avait vu les prix alimentaires progresser de + 26 % sur un an et que la progression du taux d'inflation était due à 48 % à cause de celle des prix de l'énergie, 17 % provenant de l'alimentation au 1er semestre selon les statistiques officielles US. L'alimentation représentant un chiffre de 14 % (source non vérifiée) environ dans un budget moyen d'un ménage vivant dans un pays développé on imagine l'importance relative supérieure que cela représente dans les pays émergents et donc le surcoût latent qui peut en résulter. Pour un européen en revanche, l'élévation du prix de l'euro est un contrepoids important pour de nombreux produits et surtout par rapport au dollar, devise dans laquelle se cote l'ensemble de ces produits et ces indices.

J'ai repris pour les plus initiés sur les graphes les éléments remarquables pour la suite des évènements mais si jouer la tendance ou investir dans les matières premières pour vous préserver de l'inflation potentielle entrent dans vos envies, il convient de noter que les niveaux actuels sont fondamentalement portés par une croissance mondiale élevées depuis 4 ans mais aussi un niveau de liquidités incomparables, ces matières premières ou 'commodités' draînant une masse de capitaux spéculatifs non négligeables. Pour prendre du recul, nous aborderons prochainement des éléments de plus long terme pour tenter d'approcher et de situer dans quel cycle les matières premières se trouvent. Nous étudierons également, en plus des éléments déjà annoncés, le cuivre, intégré dans de très nombreuses productions de l'électricité aux portables en passant par l'immobilier et qui est un donc indice précurseur très intéressant de l'activité économique.

Nous surveillerons de temps à autres ainsi les matières premières dans l'ensemble de ces optiques et notamment celle de la mesure réelle de l'inflation, disposant là d'un suivi particulièrement précis et aisé.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article