CAC 40 : retour sur les niveaux de mars

Publié le par Apprendrelabourse.org

Rebond avorté aujourd'hui... avec une érosion dès l'ouverture et un alourdissement marqué à partir de l'après-midi suite à 2 statistiques américaines peu enthousiasmantes qui amènent le CAC 40 à casser à la baisse le support aux alentours des 5650 valable depuis 6 séances et à terminer même sous les 5600 à 5597,89 points en baisse de - 1,48 % (pire score en Europe)  dans des volumes toujours élevés pour un mois d'août mais ne représentant que 75 % ce ceux d'hier. Les causes du dommage du jour résident dans les statistiques :

  • - du chômage en hausse à 4,6 % de la population avec 92 000 emplois créés en juillet.

Créations d'emplois aux USA

Mai : + 188 000

(révisé de 190 000)

Moyenne mensuelle 2006 :

 + 189 000/mois

Juin :  + 126 000

(révisé de 132 000)

Moy. mensuelle depuis 1.1.07 :

+ 136 000/mois

Juillet : + 92 000

(plus bas depuis 1.1.07)

Anticipation pour juillet :

+ 130 000

  • Les services créent 104 000 emplois sur un mois alors que l'industrie en perd 12 000 selon les statistiques délivrées par le Département du Travail.
  • - de l'indicateur d'activité des directeurs d'achat des services (avant-hier nous avions vu celui concernant le secteur manufacturier) en baisse sensible à 55,8 contre 60,7 en juin (haut niveau) et contre 59 anticipé. Si la barre des '50' n'est pas dépassée à la baisse (seuil à partir duquel une contraction de l'activité est anticipé) il s'agit d'une régression importante pour un secteur qui représente les 4/5ème de l'activité aux USA d'autant que les nouvelles commandes passent de 56,9 à 52,8, soit un plus bas depuis 50 mois soit au moment de la guerre du golfe II, et que le niveau d'emplois s'établit à 51,7 contre 55 en juin raffermissant le sentiment négatif déjà laissé par la statistique précédente.

Compte tenu donc de ces 2 éléments, la qualité des résultats trimestriels ne réussit pas une nouvelle fois à faire progresser les cours, seul Pernod Ricard arrive à afficher ce soir un score dans le vert de + 0,29 % pour l'indice CAC 40, toutes les places européennes cloturant entre - 0,88 et - 1,48 % alors que Le Dow Jones 'surnage' à nouveau en légère baisse de - 0,31 % aux alentours de 12 400 points. Le dollar subit également un nouveau revers contre euro et yen à 1,3785 et 118,545.

Mais c'est le secteur bancaire qui est à nouveau sur l'avant-scène avec une crise des crédits immobiliers qui n'en finit plus de faire ici et là des 'ricochets' à l'exemple du courtier Bear Stearns qui voit la perspective de sa note de long terme "A+" passer de "stable" à 'négative' par l'agence de notation internationale Standard & Poor's ou le français Natexis en baisse de - 9,90 % ce soir à 13,75 € compte tenu d'une exposition au marché du subprime ...et d'une participation de 2,5 % dans la banque allemande IKB qui sème le trouble dans la communauté financière outre-rhin (voir graphe ci-contre en cliquant)

Autre article du jour : Comportement de l'or face à la crise du crédit : stoïque, zen, impassible. D'autres articles sont à suivre ce week-end,

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article