Comment bien décider face à l'explosion des cours ? Illustration avec la bourse de Shanghaï

Publié le par Gilles Caye

Comme annoncé dans l'article d'hier Comment bien décider dans des séances volatiles et chargées de rumeurs d'OPA ? et en complément de l'article de vendredi, L'envolée matinale de Société Générale vue par un trader et par un investisseur voici avec la bourse de Shanghaï une illustration typique des différences de rapports "fondamentaux/cours/perspectives/psychologie" qui peuvent exister  sur une action, un secteur, un indice  d'un pays ou  même de l'ensemble des places  boursières mondiales dans le temps.

Il n'est ici bien sûr pas question en quelques lignes de qualifier ce mouvement d'une façon ou d'une autre mais comme hier et face à des situations assez extrêmes (bien que courantes pour les marchés émergents) d'amener à structurer votre réflexion et vos recherches de manière permanente et générale sur les mouvements de cours que ce soit sur SG le temps de quelques heures pour un trader par exemple ou pour un investisseur à LT ici avec la bourse de Shanghaï.

L'économie chinoise s'est elle emballée fin 2005 de XXX % ? A-t-elle quadruplé son taux de croissance ? A priori non mais les conditions du marché ne sont plus les mêmes avec des introductions massives notamment de banques ET une psychologie qui a changé, une frénésie d'achats traverse une partie de la classe moyenne qui vient d'émerger suite au décollage du pays. Visiblement, il n'y a pas assez d'actions à acheter pour la demande qui s'exprime...

Dans la balance "Fondamentaux/cours/perspectives/psychologie", vers quelles bornes est-on entrain de tirer le curseur ? Les cours sont-ils en train de croître grâce à une explosion des fondamentaux de l'économie et des sociétés cotées ou est-ce plutôt la psychologie des masses qui est
à l'oeuvre, la hausse attirant la hausse ?

A Buenos Aires, à Tunis, Zurich, Toronto, Bruxelles, Casablanca, Paris, Shanghaï ou New York, une des questions centrales à se poser est ainsi en permanence d'évaluer où se situe le cours : est-ce plutôt en tendance les fondamentaux qui sont à l'oeuvre ou plutôt la psychologie ambiante ? Cela amène bien sur l'éternelle question : l'action, le marché, l'indice considéré est-il sous-évalué ou sur-évalué comme la question hier de savoir à combien SG pourrait 'partir' lors d'une OPA. C'est ainsi qu'en permanence est mise en balance un rapport entre analyse fondamentale et graphique . La bourse était sous-évaluée et se rattrape ou est-elle actuellement sur-évaluée ?  Achète-t-on des perspectives trop lointaines ou trop chère à Shanghaï ? Peut-être..peut-être pas. Dans le rapport psychologie/terrain ou fondamentaux/graphes nul n'a de réponse exacte. Combien même auriez vous la meilleure équipe de recherche macro-économique et actions capable de vous dire exactement ce qu'il en est fondamentalement, si la psychologie à l'oeuvre chez les investisseurs est à l'achat le marché ira là où il veut aller. Les marchés euphoriques tendent aux sur-évaluations et les marchés déprimés aux sous-évaluations.

Vous pouvez détenir dans votre portefe
uille une action très saine et rentable pendant 4 ans végétant sans produire la moindre performance jusqu'au jour où sa taille en croissance, une nouvelle ou simplement la découverte de cette valeur vont la propulser dans une thématique, une mode parfois peut naître...voire même une folie d'achat peut se produire.

Il est ainsi préférable de ne pas opposer a priori analyse fondamentale et graphique de façon à garder en mémoire le niveau de valorisation ou une fourchette ou ne serait-ce que savoir dans 'quel sens l'élastique est entrain de se tendre'. Vous ne ferez pas votre propre analyse de la bourse de Shanghaï, n'irez pas forcément  'trifouiller' dans le bilan de SG mais en ayant conscience de ces éléments et en ayant un peu travaillé les points vus hier, vous irez chercher l'information qui vous convient pour vous servir sur le support d'investissement qui vous intéresse. Face à ce graphe, êtes vous plutôt prompt à ne regarder que les éléments issus de la courbe ou iriez vous plutôt chercher des éléments fondamentaux sur l'indice repris ici ou auriez vous plutôt tendance à aller chercher les 2 ? La réponse à cette question vous donne une grande part de votre profil d'investisseur a priori et le sens dans lequel travailler.

Retenez également que les fondamentaux d'un pays ne sont pas forcément les mêmes que les fondamentaux d'un indice, les bourses notamment européennes ayant sur 10 ans par exemple progresser de façon bien supérieure à la croissance de l'économie.

Très souvent dans les configurations vues ce week-end (vendredi, samedi et aujourd'hui), le niveau de tension personnelle ou de pertes de repères est directement liée à votre connaissance de vous même et à la qualité du travail fait en amont. Une fiche de décision même très succincte, des seuils de sécurité, une stratégie etc...que vous soyez sur un horizon de temps de quelques instants ou à revoir vos placements pour les années à venir, les nouvelles de ce type sont l'occasion idéale d'évaluer le travail de préparation fait en amont pour bénéficier au mieux de ces configurations. D'ailleurs, la décision de ne rien faire en temps de rumeurs ou de frénésie supposée est également une option à part entière si elle n'est pas le fruit d'un statu quo de fortune et d'impuissance, position avec laquelle il n'y aucune raison de ne pas se sentir à l'aise. Une position d'attente mûrie et assumée est préférable à une forme d'action pour l'action un peu 'compulsive' tant dans la recherche d'infos ou de prises de positions.

Il n'existe pas de trader 'bionique' ou idéal rivé sur ses seuils graphiques et qui ne tienne compte des infos comme il n'existe pas d'investisseur à long terme qui ne vienne de temps à autres regarder une analyse graphique. Dans cette graduation, le mieux est de travailler régulièrement à affiner votre profil et vous vous surprendrez à aborder ces situations au mieux de vos intérêts car les courbes qui sont là sous vos yeux sont la confrontation de toutes les positions. Si à un endroit ou à un autre vous n'êtes pas à l'aise, c'est qu'il y en encore et toujours du travail devant vous pour s'améliorer. (C'est d'ailleurs mon cas pour certains aspects. Par manque d'infos, par absence de regards sur les fondamentaux ? Non parfois d'en savoir un peu trop sur la valeur ou je me fais 'pincer' un peu les doigts en ne subdivisant pas assez dans mon esprit les 2 types de positions allant chercher le risque au maxi à TCT compte tenu de mes positions 'cool' à LT sur une même valeur)

Quand ça s'agite chacun à tendance à aller partout chercher de l'info et le nombre de visiteurs des sites bourses explosent. Un travail de fond régulier vous libère en grande partie de l'usure qui en résulte et vous axe plus sur les décisions pour des choses pour lesquelles personne n'a de réponse. Le reconnaître, l'accepter calme déjà.  Inévitablement, cela vous ramène à vous, à ce que vous êtes voulez faire, pouvez faire...les techniques ne servant qu'à évaluer ce que vous cherchez à vouloir obtenir.

Moins ça s'agite en vous quand la bourse fluctue de façon plutôt irrationnelle, plus vos décisions ont une probabilité de vous servir et plus la joie, le plaisir et la réussite seront susceptibles d'être au RDV...sur SG ou à Shanghaï...bon dimanche.

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article