SHENZHEN : l'autre petite bourse chinoise ou le grand symbole des bourses actuelles ?

Publié le par Gilles Caye

Si la bourse de Shanghaï est la plus connue et la plus suivie, la bourse de Shenzhen montre de façon encore plus marquée la frénésie d'achat qui s'empare des chinois actuellement.

Le marché est avant tout gagné par l'effet de hausse et les aspects irrationnels l'emportent de manière croissante sur les éléments plus rationnels tels que les fondamentaux et la valeur des sociétés cotées. La hausse appelle la hausse et le mouvement d'anticipation dans ce sens s'auto-réalise avec la venue de plus en plus de nouveaux acheteurs etc...

Il y a beaucoup de choses...énormément de choses dans ce graphe et notamment en cliquant dessus vous aurez accès à une analyse graphique et technique qui reprend certains éléments vus jusque là et dont vous pourrez constater la pertinence même dans de telles configuration.

 ---> Mais le plus important sans doute au-delà de cette progression rapide en quelques mois est de constater la similitude du mouvement parabolique (entre les bornes courbes en vert et rouge) avec le S&P 500 vu dimanche. Certes l'amplitude n'est pas la même sur un indice qui représente 500 des plus grosses sociétés cotées aux USA et donc indirectement pour nombre d'entre elles les plus importantes au monde avec un indice qui reprend 600 valeurs que pratiquemment personne ne connaît mais le mouvement est le même..la psychologie haussière domine, l'aspiration haussière s'accroît, et les accélérations sont maintenant potentiellement dans un sens ou dans l'autre violentes.

Dans la balance "Fondamentaux/cours/perspectives/psychologie", vers quelles bornes est-on entrain de tirer le curseur ?

Le PER (Price earning ratio) ou le rapport entre les cours et les bénéfices nets des sociétés de l'indice de Shenzhen s'élève à plus de 50 soit un indice évalué à 50 ans de résultats actuels. Le marché anticipe donc en théorie une croissance rapide des bénéfices de sociétés qui y sont cotées. Le CAC 40 dispose actuellement d'un PER de 15 environ et le Dow Jones de 16. Lors de la bulle internet 99/2000, ce ratio était monté à Paris à plus de 30. Soit les fondamentaux et les résultats vont s'élever soit la valorisation devra se réadapter aux fondamentaux. Bien sûr de nouveaux accès d'achats peuvent porter l'indice plus haut et le PER à de nouveaux sommets et le rapport flux d'achat et psychologie / fondamentaux ira encore en s'écartant.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article