CAC 40 : rebond quasi euphorique

Publié le par Apprendrelabourse.org

Le CAC 40 aura réussi à atteindre la dernière résistance reprise dans l'analyse graphique court terme parue dans la nuit et validant le retournement ébauché hier qui restait en suspend :

  • - l'ouverture s'est faite avec un GAP important 'sautant' la moyenne mobile des cours à 7 jours
  • - comme vu sur le graphe d'hier, la résistance aux environs des 5 700 points servie de seuil majeur sous lequel les cours ont été contenus une bonne partie de la journée...
  • - avant de casser cette résistance et d'aller avec l'ouverture en hausse de Wall Street clore sur la droite de résistance oblique baissière supérieure (en rouge gras)  

L'indice CAC 40 termine ainsi à 5749,29 points en hausse de + 2,29 % dans des volumes très conséquents supérieurs de 53,8 % à ceux enregistrés lors de la séance de vendredi dernier et qui avait vu le CAC perdre - 1,48 %. Cette année, décidément, les opérateurs semblent ne pas avoir pris de vacances...

C'est 'un carton plein' en Europe ce soir avec Zurich qui reprend + 2,48 %, Madrid très proche à + 2,40 %, Amsterdam fermant la marche à + 1,83 %. J'isole volontairement Franfort en hausse de + 1,23 % qui est restée pendant toute la correction au-dessus de sa moyenne mobile à 200 jours (Les plus bas étaient encore 5 % au-dessus ce celle-ci) alors que toutes les autres places étaient passées en dessous. On remarquera également qu'Amsterdam qui est en queue de peloton aujourd'hui était allée se poser au plus bas sur sa moyenne mobile à 200 jours montrant que cette séance est un peu celle des 'rescapés', de la chasse aux bonnes affaires et le fruit d'un apaisement sur les subprimes avec notamment l'information de la banque hollandaise ING qu'elle n'aurait à subir qu'un très faible impact sur ses comptes des difficultés du crédit immobilier américain.

Quoiqu'il en soit comme déjà maintes fois évoqué, un regard sur Franfort n'est pas inutile pour une place boursière qui prend en 2007, à la hausse comme à la baisse, une autonomie de plus en plus palpable.

Outre Unibail qui grimpe de + 7,22 % ou les financières à l'image d'AXA (+ 3,58%), les autres rescapées du jour sont Accor, St microelectonrics ou TF1 qui ont connu ces dernièrs jours, semaines et mois des décrochages assez violents.

Avec un Dow Jones qui poursuit paisiblement sa hausse à + 0,50 % environ, les enseignements de cette séance sont :

  • - la confirmation de la grande sensibilité des bourses européennes sur-réagissant aux problèmes ou apaisements concernant les subprimes (crédits immobiliers à risque faits à des emprûnteurs présentant une solvabilité ne leur permettant pas de se qualifier pour un crédit standard) et la place notable des investisseurs anglo-saxons venant y amplifier le mouvement.
  • - le nouvel empressement haussier avec la nouvelle formation de GAP haussiers à la suite les uns des autres (GAP = trou de cotation entre 2 séances)
  • - l'importance des seuils donnés par l'analyse graphique et technique pour se positionner dans un marché qui a du mal à se repérer avec notamment demain la nécessité de casser cette dernière droite de résistance baissière pour retrouver les 5880 points à terme, d'autant que la seule parution importante demain est constituée des inscriptions hebdomadaires au chômage.

Mais au final c'est un sentiment d'apaisement qui flotte ce soir chez les opérateurs à la source de la quasi euphorie européenne du jour rompant avec le chassé-croisé des positions prises hier soir et des réactions très diverses entendues suite au communiqué de la FED

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article