Apprendre la bourse en temps réel : ligne de cou et pull-back (Partie 2)

Publié le par Gilles Caye

Voici la suite des articles :

* Apprendre et comprendre la bourse en temps réel : le double creux ou double bottom

* Apprendre la bourse en temps réel : ligne de cou et pull back (Partie 1)

L'IBEX 35, indice phare de la bourse de Madrid qui a connu quelques déboires en raison du ralentissement de son marché immobilier représentant une part très importante de l'économie espagnole n'aura pas réussi, nous l'avons vu à plusieurs reprises, à s'extirper de sa figure de retournement en "w", régressant alors que les autres places européennes continuaient leur ascension...mais depuis que les autres 'plafonnent', Madrid retrouve de la vigueur..et finalement L'ibex aura connu le même sort que ses consoeurs vendredi. Exprimé de la sorte, on reste sceptique..

..mais tout ceci s'articule clairement autour d'une ligne de cou majeure comme vous pouvez le constater sur le graphe qui va nous permettre d'observer, avec le pétrole, un 2nd cas réel concernant la continuation d'un mouvement de retournement "W" tout en surveillant l'impact boursier d'éventuels problèmes immobiliers en Europe et voir si la séance de vendredi a mis fin à cette 'désunion' qui a pointé le bout de son nez ces derniers temps (cf. Bourse de Madrid : fin de la surchauffe immobilière ? )

Les principaux enseignements généraux à tirer du graphe concernent comme pour la partie 1 :

  • - la ligne de cou en n'oubliant pas de manière générale de rechercher son départ ou sa naissance en remontant un peu dans le temps et de continuer à observer sa qualité ou sa force pour le futur.
  • - le pull-back n'est pas toujours visible ou parfois 'trompeur'..ici il a été relativement peu marqué en 'longeant' un peu en fait  la ligne de cou et le retour 'franc' et ultérieur sur celle-ci n'est rien d'autre qu'un mouvement autonome une fois l'objectif de la figure atteint. Si le terme pull-back (ou retour-arrière) est un terme général, le pull-back d'un W se trouve au sein de la figure et non à l'extérieur.

Pour la décision maintenant : il convient de remarquer que les cours sont dans un trading-range moyen terme avec comme borne basse ou support, la ligne de cou et comme borne haute ou seuil de résistance l'objectif de la figure soit les plus hauts d'avril. On voit également qu'en traçant (non représentée) une droite allant des plus bas de novembre/décembre à ceux du 'double creux', il existe un autre trading range inférieur parallèle et de même amplitude. (cf. Apprendre et comprendre la bourse en temps réel : le trading range ou couloir de transactions)

Une rumeur qui apparaît et disparaît sur la Société Générale influe sur les cours de manière globale on l'a vu comme les soubresauts hivernaux chinois ou de l'immobilier américain : voilà autant d'éléments propres à faire basculer les choses au jour le jour ou plus durablement. Une clôture de Madrid sous les 14 400 ou au dessus des 15 100 est susceptible d'appartenir à ce type d'évênements potentiellement moteurs pour d'autres endroits. A bientôt pour suivre l'évolution de ces figures à Madrid ou sur le pétrole...

Publié dans APPRENDRE LA BOURSE

Commenter cet article