Saisies immobilières aux Etats-Unis en avril : à nouveau très près des 150 000...

Publié le par Gilles Caye

Click to enlarge

Après la carte des USA plus ou moins foncée suivant les Etats touchés par le nombre de nouvelles procédures de saisies immobilières et mes propres tableaux de comptabilisation, realtytrac.com a eu la bonne idée de réaliser un graphe qui reprend les niveaux mensuels depuis 2005..depuis en fait la création du suivi statistique...et en fait depuis que les saisies ne cessent pratiquement d'augmenter.

Il y a pour avril  2 façons de voir :

  • - les saisies ont baissé de - 1 % par rapport à mars 2007
  • - elles ont progressé de + 62 % par rapport à avril 2006

Je n'ai pas de commentaire spécial à faire si ce n'est observer comme vous ce très haut niveau qui ne s'infléchit pas comme cela avait été le cas début 2005/6. A nouveau, sans tomber dans le catastrophisme, ni céder à un optimisme qui voilerait cette réalité, il convient de se rappeler néanmoins que c'est une donnée de fonds pour l'économie américaine qui aura connu en quelques mois près de 70 faillites ou désengagements d'établissements financiers du secteur des prêts immobiliers à risque dits "subprime" ou "à surprime" et dont vous pourrez retrouver la plupart des articles parus à ce sujet en cliquant ICI. N'oublions pas non plus qu'en février ces éléments avaient été au coeur de la purge boursière du secteur financier/bancaire au côté du mini-krach de la bourse de Shanghaï sans compter les effets diffus et peu transparents éventuels liés à la titrisation, aux effets de levier, aux hedge funds et autres produits dérivés qui sont en prise directe avec tout cela :

Pour vous aider à vous faire votre propre opinion (en complément du lien ci-avant) et comprendre ces mécanismes vous pouvez (re)consulter les articles suivant :

Quand et où ces problèmes vont-ils ressurgir à nouveau le cas échéant figurent parmi les interrogations centrales du monde économique, bancaire, financier et boursier pour ne  pas dire 'monétaire' actuel ? La complexité des mécanismes vus ci-avant rendent impossible le moindre pronostic en la matière.

Je vous recommande vivement la lecture de l'article de BusinessWeek qu'a traduit le journal français Le POINT et qui s'intitule "Pourquoi cette crise du logement est-elle différente" (pour une fois que c'est en français). Voilà de quoi vous plonger dans l'atmosphère qui règne aux USA dans ce secteur où les conditions mêmes disons "relâchées" lors des octrois de crédit peuvent contribuer rapidement à une crise immobilière. C'est d'ailleurs avant tout une crise du crédit avant d'être une crise immobilière et demain ? ...avec de tels rythmes de nouvelles saisies mois après mois...

Beaucoup de commentateurs boursiers et sociétés de distribution au détail aux USA expliquent leurs faibles ventes par cette crise du logement. Je vous livre simplement ou vous rappelle quelques données pour ce secteur clé de la consommation:

  • . Wal Mart, N°1 mondial de la grande distribution devant Carrefour, a publié ces dernières heures un bénéfice net en hausse globalement de + 8 % au 1er trimestre grâce à l'international mais comme je le signalais jeudi les chiffres d'avril sont en baisse de - 3,5 % à magasins comparables, le Wall Street Journal titrait d'ailleurs le même jour via son site sur le fait que ce chiffre est le plus mauvais en 28 ans.
  • . hier 15 mai, le géant du bricolage outre-atlantique, Home Depot, a indiqué avoir réalisé un bénéfice en baisse au 1er trimestre de - 29,5%. La baisse estimée du bénéfice de - 4 % sur l'année a été revue à - 9 %.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Commenter cet article