CAC 40 : Analyse graphique : fin du toboggan ?

Publié le par Gilles Caye

Voici la position des cours arrêtée à la clôture vendredi soir. Nous avions vu dans CAC 40 - Analyse technique : la tendance moyen terme en question que la tendance à moyen terme tel que nous la connaissons depuis plus d'un an était en balance... elle vient de se terminer.

Dans CAC 40 - Analyse graphique court terme : une structure de retournement à confirmer nous avions abordé les éléments de court et très court terme.

Avec cette revue graphique générale, nous avons ici en fait tous les horizons qui s'entrecroisent (TCT, CT, MT et long terme) Tout ceci présente une confrontation de forces anciennes et plus récentes, peut être nouvelles dans leur expression à bien avoir en tête pour aborder cette semaine du 15 août.

Cliquer pour agrandir le graphe

Que constatatons nous ?

  • - la tendance moyen terme haussière n'est plus et a été âprement disputée (encadré en noir)
  • - la volatilité et les volte-faces sont devenues le lot quotidien. Mercredi soir, la tendance moyen terme était encore valide... une vingtaine d'heures de cotations après c'est ni plus ni moins celle à long terme qui commence à être en jeu...
  •  - mais surtout, nous avons un tir de barrage en règle avec ces 2 droites de résistances baissières obliques qui bloquent complètement les cours depuis le niveau des 6150 points depuis la mi-juillet.

Les éléments de court et de très court terme mettent ainsi en jeu les éléments de long terme... 150 points à la hausse et les opérateurs seraient positionnés dans une configuration leur permettant de souffler... 150 points à la baisse et le panneau 'danger' marquant une rupture de la tendance depuis 4 ans serait mise sérieusement dans la balance. Nous sommes ici au-delà de la simple 'respiration' ou reprise de souffle au sein d'une tendance a priori.

Ceci est parfaitement conforme avec le sentiment diffus actuel sur les marchés qui à une rumeur près prennent faits et causes pour la hausse ou la baisse au sein d'une même séance.

Le mouvement débuté il y a un peu plus de 3 semaines est il plus fort que la tendance de ces 4 dernières années ? Telle est la question de fonds. En conséquence, une 'visite' des 5300 n'est pas à exclure mais tant que les 2 droites baissières n'auront pas été franchies, le terme de 'rebond' ne pourra être valablement utilisé. Pour relativiser les choses, j'ai reporté en marron le niveau équivalent à une purge identique à celle rencontrée au printemps 2006.

Conclusion : rien n'est encore compromis, la tendance LT reste haussière à ce jour mais 3 niveaux à la hausse doivent être cassés pour être un peu plus en sécurité alors qu'il n'en reste que 2 à la baisse ET le tir de mitrailleuse des vendeurs en plein mois d'août est loin d'être banal avec des volumes plus que conséquents les jours de baisse.

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article

désabusé 12/08/2007 20:40

Bonjour, Les chutes rapides et brutales provoquent souvent un sentiment d'incrédulité. Mais ce n'est pas possible, ca va rebondir.. Forcément ca va rebondir..... La preuve, en 1987, en 1998, en 2003 etc etc   Le problème, c'est que ce que nous vivons est peut être un évènement radicalement différent.  Les injections de liquidités de la semaine dernière me laissent pantois. Elles servent à sauver le système bancaire, pour l'instant. Mais cet argent ne parviendra pas aux vraies victimes du subprime. Donc, la semaine prochaine, des mouvements furieux, difficilement prévisibles.  Imaginons une autre annonce d'une grande banque et hop... Cette crise c'est comme un incendie de forêt dans une garrigue méditerranéenne.  La braise est partout. Bon, c'est pas de l'AT.  Perso, j'ai largué mes puts achetés jeudi.  Pour demain, j'ai envie d'acheter des bonus BNP 2238b, avec  des certificats et des floorés,  pour gérer le risque d'une chute  abyssale et commencer à préparer une position à delta presque neutre sans warrant car la volatilité est vraiment trop forte. En résumé, je suis dans le brouillard, avec un fond de pessimisme.  

Gilles Caye 12/08/2007 21:15

Bonsoir,
La braise est partout,  bien imagé...
Regardez les bancaires en Europe, on dirait qu'un semblant de support se dessine mais il convient de les observer en ayant l'autre oeil comme déjà dit sur Lehman Brothers, Merrill Lynch, Bears stearns, J.P Morgan et autres Goldman Sachs et qui elles sont très très volatiles. Sans elles difficile d'imaginer un rebond avec un pétrole qui fait des siennes par ailleurs
En 87, la bourse avait déjà bien baissé pendant 2 semaines avant de déraper encore plus effectivement, 98 a quelques ressemblances avec les primes de risque ou taux d'intérêts en hausse sur les oblig mais on avait pu cerner le problème avec une concertation entre banques pour sauver les choses à cause du fonds LTCM. Là on pare plus au plus pressé que l'on ne sauve réellement et les banques ne se concertent plus si ce n'est pour s'échanger entre elles le CASH avec méfiance et contre des taux qui grimpent de façon abrupte.
Enron, Worlcom, Parmalat et tant d'autres faillites étaient ciblées, on pouvait les appréhender, les contenir, les cerner, là les faillites sont diffuses et se diffusent, c'est le moins que l'on puisse dire.
La concertation et l'action des banques centrales est le point clé montrant déjà l'ampleur du problème. Un effet clair s'est fait sentir ceci dit ..mais sinon où en serions nous ?
Les marchés, les financiers, les économistes sont habitués à raisonner en terme de rentabilité, perte, inflation, désinflation, croissance, récession, dépression, déflation etc...mais très très peu en terme de faillites, nous avons d'aillleurs là aussi des banqueroutes. C'est  le parfum qui se répand avec quelle graduation et avec quelles implications, je n'en sais rien mais l'odeur se répand
 ...Faillites et banqueroutes à cause de crédits qui ne se remboursent plus et / ou des nouveaux qui ne peuvent plus être octroyés. Historiquement, ce n'est pas banal.
 

ngu yen 12/08/2007 09:03

Merci Gilles pour ton blog.Celà dit je voudrais comprendre à quoi correspondre le rectangle vert de 5520/5630 pts dessiné sur le graphe.Est-ce que c'est la zone de combat pour rebondir éventuellement pour la semaine prochaine ? 

Gilles Caye 12/08/2007 19:19

Oui c'est ça : le rectangle vert correspond effectivement à la zone de rebond une fois repassé le seuil horizontal en vert et la première droite oblique baissière.
Si on casse à la hausse rapidement ce sera plutôt vers le haut de ce rectangle
Si les cours décident d'attendre le point ultime de la rencontre de la droite baissière et du support long terme, ce sera évidemment plus près des 5525
Un jour nous passerons sans doute à des animations diaporama ou vidéo. Pour l'heure, il faut imaginer que ce rectangle vert coulisse le long de cette droite baissière en rouge gras. Il est tout à fait possible que les rectangles rouge et vert s'imbriquent d'ailleurs éventuellement
Plus les cours vont attendre pour prendre leur décision ici, plus cela risque de se jouer à peu de choses