L'once d'or au sommet ?

Publié le par Gilles Caye

fotolia-d--cider-757896-copie-6.jpgCet article est lié à celui d'hier sur le pétrole et paraît le même week-end car les 2 ont matérialisé des hausses contre dollar et sont emblématiques du dernier mouvement inflationniste sur les matières premières. Comme nous allons le voir, des similitudes apparaissent.

Je les ai lié également, car le pétrole et l'or sont des actifs financiers sur lesquels on peut investir mais également des indicateurs pour comprendre ce qui est entrain de se passer même si vous êtes à mille lieux d'y investir le moindre centime.

GC1970.gif
Historiquement l'or est allé tester les records historiques sans succès de 1980, les cours étant passés alors très brièvement au-delà des 850 $ (1er graphe). Plus largement aucun mois n'aura réussi à clore au-dessus des 800 $, ce qui est encore le cas pour le mois dernier. Retenons que les cours évoluent entre les 2 pics de 1980 et 81 soit avec une résistance à 870 et un support à 740/750 $ qui remontent  à plus de 25 ans en arrière.

Pour la tendance haussière qui a émergé au tournant du siècle après 20 ans de décrue, les plus hauts de novembre permettent dorénavant d'assoir une analyse graphique nettement plus lisible que celle dont nous disposions jusqu'ici depuis des mois :

Soit un grand canal haussier avec supports intermédiaires qui montrent d'ailleurs que le repli de semaine dernière correspond à une baisse sur la résistance peu ou prou et donc assez logique comme pour le pétrole. On retrouve les 870 $ d'il y a 20 ans sur la résistance supérieure et les 740/750 $ comme 1er support horizontal.2.12.7.jpg
Tendance haussière donc confirmée mais avec un double sommet* historique potentiel aux alentours de 850 $ que viennent confirmer les indicateurs à peu de choses près (même si l'un montre une divergence légère et l'autre une convergence avec les cours - en données hebdo ou journalières, l'indicateur de tendance confirme toujours ce double top potentiel en formation)

Voyons maintenant en euro, les dernières évolutions :

2.12.7-ter.png
Alors que le pétrole est allé disputer sérieusement les plus hauts de l'an dernier, l'or montre que sa hausse est venue également compenser pour une large part la baisse du dollar et sa perte de pouvoir d'achat mais aucune cassure de la résistance ne s'est produite en euro. On retrouve encore ici un double sommet ou figure en "M" potentiel à surveiller.

Même question des marchés comme pour le pétrole et encore très largement ouverte : est-ce l'or qui grimpe ou le dollar qui baisse amenant le métal précieux à compenser la perte de pouvoir d'achat ?

On a ici une deuxième illustration du différentiel d'inflation de part et d'autres de l'Atlantique et des nécessités de se couvrir contre ce risque. Nous sommes là à un moment décisif et de tout premier plan à la fois sur le pétrole et l'or car si le retournement est à surveiller, il va de soi qu'une cassure haussière ici aurait des implications très larges :

De nouveaux plus hauts sur le pétrole et l'or en dollars et en euros auraient des conséquences sur l'inflation et les économies mais aussi dans la répartition des avoirs financiers car une nouvelle ère historique s'ouvrirait :

Une avancée de l'or en territoire inconnu...


Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Commenter cet article