CAC 40 - Analyse graphique : la tête et les épaules déjà au-delà de la balustrade

Publié le par Gilles Caye

Nous voici à un moment de vérité. Depuis des mois on surveille le support dans la zone des 5200/5300 :
  1. . Ici en septembre : CAC 40 - Analyse graphique moyen terme
  2. . ou là, entre autre,  en novembre CAC 40 - Analyse graphique moyen terme   avec une figure en tête-épaule dont la ligne de cou à  5295 a été franchie ce jour à la baisse.
L'objectif théorique ici ressort à 4420 dans une zone de support long terme importante avec des premiers paliers qui ont déjà été abordés dans nombre d'autres articles sur des analyses de long terme notamment et qui seront repris le moment opportun en cas de besoin.

Pour l'heure, la question est simple : Quelle est la situation technique vis à vis d'une plongée dans l'eau froide ?
150108.jpg
La réponse est un peu à l'image de celle évoquée il y a une semaine sur le Dow Jones 
Dow Jones - Analyse graphique : sur les plus bas de cet été  
Résumé express : on est 'sur-vendu' mais il reste de la place pour continuer à tester des plus bas... Une semaine après, force est de constater qu'il n'y a pas de rebond et qu'avec la clôture du jour, des plus bas à 12 488 ont été inscrits avec une clôture en baisse à - 2,17 % juste au-dessus des 12 500.

S'il restait du 'mou' pour la baisse au niveau de la MACD en ce qui concerne l'indice US, pour le CAC 40 le point actuel est celui d'une arrivée sur une droite importante après un double échec pour repasser des résistances et en zone positive. On n'a plus ici un potentiel de continuation comme sur le Dow mais plutôt   d'accélération
(point blanc = objectif en cas de cassure) qui colle avec la situation graphique des cours.

Concernant, l'arrivée en zone de tension (sur-achat ou sur-vente) on voit également que le RSI vient de former un nouveau plus bas dans une tendance qui dure maintenant depuis longtemps et qui forme dans sa globalité une divergence majeure (les cours montent / l'indicateur baisse sur la durée considérée dans un canal) donnant une fragilité sous-jacente d'ensemble complémentaire.

En dehors du fait qu'une fausse sortie est toujours bien sûr possible, l'atteinte et le dépassement du point blanc (en considérant le niveau horizontal) nous mettrait en position de probabilité élevée de décrochage violent. C'est tout le risque en fait des accélérations et réaccélérations en zone de tensions à la hausse ou à la baisse.

Comme vous pouvez le constater, les dérapages ont été marqués par l'atteinte ou le dépassement de zones clefs (droites rouges horizontales) seul le N°5 ayant failli. Toutes les entrées restées en lisière de sur-vente ont donné lieu certes à des baisses marquées mais dont la violence restait contenue relativement aux autres.

Donc :
  1. - Situation extrêmement fragile quels que soient les horizons sur lesquels vous intervenez.
  2. - Conséquences des évolutions à Court Terme sur la tendance à  Moyen et Long Terme maximales.

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article