Vivendi - Analyse graphique

Publié le par Michel Delobel

(Michel Delobel / ACGest - formations et coaching) A plusieures reprises déjà, je vous ai proposé une analyse graphique du titre Vivendi pour vous aider dans la découverte de cette approche des marchés basée sur les cours passés, mais au delà aussi et surtout sur la psychologie des intervenants. 
 
Ma dernière intervention sur ce titre remontait au 24/07/07, alors que le cours hésitait sous les 32 / 32.5 euros... Et il s'en est passé des choses en l'espace d'un mois et demi! Le titre a en effet brièvement franchi les 32.5 l'espace d'une demi-séance, lors de l'annonce de bons résultats le 26/07, mais la bougie formée à la fin de cette même séance était pour le moins claire : avec une ouverture sur 32.80, un plus haut à 33.04, et une clôture à 31.44, soit plus de 4% sous le niveau d'ouverture, il était clair que cette séance peserait un certain temps sur le titre! Outre la fausse sortie haussière, cette bougie matérialise en effet un brusque changement de tendance CT, cassant nettement le canal vert et avalant les 20 bougies précédentes! Un avalement baissier d'une telle ampleur est suffisament rare pour être signalé, et constituera un niveau de référence pour les prochains mois.
 
Pourquoi une telle réaction alors que les résultats étaient bons, et même favorablement accueillis comme en témoigne une ouverture largement positive dans un marché pourtant baissier ? Je ne rentrerai pas dans le détail de telles considérations, car il est extrêment difficile de s'en faire une idée précise : impact de la baisse des marchés, on vend la nouvelle sur des chiffres finalement bien anticipés, déceptions sur les perspectives, éloignement des spéculations, ... Sans doute même un mélange de tout cela, mais qu'importe - et c'est l'avantage de l'analyse technique -, en nous concentrant uniquement sur l'évolution des prix, on évite de rentrer dans des considérations subjectives, au travers desquelles on trouvera d'ailleurs toujours un argument allant dans le sens recherché.
 
Un signal négatif clair donc en ce 26/07, qui est sans doute à l'origine de la baisse enregistrée par la suite : après quelques hésitations au niveau du support rose, il n'est que peu étonnant que les cours aient poursuivi leur décrue, allant même jusqu'à enfoncer brièvement le premier support orange (et le seul sur mon tracé de juillet, le second ayant été rajouté par la suite), pour prendre appui sur l'horizontale des 28.2/28.3. Un rebond s'en est suivi, pour tenter d'aller tester le gap baissier ouvert à l'occasion de la cassure du support rose, mais à l'heure qu'il est, le titre n'aura pas trouvé la force pour aller chercher ce gap, butant sur la MM50. Un nouveau signe de faiblesse, qui demandera sans doute un nouveau test des supports avant une nouvelle tentative haussière. 

* En dehors de la bougie du 26/07, revenons quand même un instant sur la cassure du support orange : il s'agit d'un support MT/LT et dans un tel cas de figure, il faut savoir prendre un peu de recul pour analyser la situation. Il peut exister plusieurs raisons à la cassure d'un fort support comme celui-là : 
- 1 : un changement brutal de tendance, marqué par un mouvement de fond prêt à balayer tous les supports, 
- 2 : une fausse cassure, qui pourrait être le pendant de la fausse cassure des32.5, 
- 3 : mais aussi un mauvais tracé ou tracé imprécis, ou encore l'oubli d'un autre tracé plus important encore ?
  1. . Hypothèse 1 : changement brutal de tendance : si la bougie du 10/08 pouvait accréditer une telle hypothèse, celle du lendemain l'affaiblie rapidement. Sans parler de considérations plus fondamentales : aucune information sortie à ce moment là ni les jours suivants ne permet de justifier un tel évènement. Le comportement des cours les jours suivants confirment d'ailleurs que ce n'est probablement pas la bonne hypothèse.
  1. . Hypothèse 2 : fausse cassure : là, le comportement des cours autour du 10/08 milite tout à fait pour une fausse cassure, avec une ombre basse relativement importante le 10/08, et une rapide réintégration du canal orange dès le lendemain. Mais l'incapacité des cours à refranchir le précédent point bas autour des 29.7/30, et la rapide rechute sous ce même support orange ne cadre pas avec l'hypothèse d'une fausse cassure, qui se traduit normalement par une rapide inversion de tendance.
  2.  
  3. Cliquer sur le graphe pour l'agrandir (grand format diaporama.pdf)
  4. vivendi-delobel-1097-copie-1.JPG
  1. . Reste donc l'hypothèse 3 : un tracé erroné ou imprécis. Revenons alors à l'origine de ce tracé : le haut du canal prend naissance mi 2004, grâce à deux sommets début avril et fin juin. Il sera ensuite confirmé et renforcé par de nouveaux impacts en février, juillet et octobre 2005, puis en mars et mai 2006, et enfin en janvier 2007. Ce tracé semble donc particulièrement fiable et solide, avec toutefois une petite remarque : le point haut de février 2004 qui se retrouve en dehors du canal, et qui pourrait justifier un nouveau tracé : je me contenterai pour l'instant de tracer une parallèle au haut du canal et passant par ce point haut. 
Venons-en maintenant au bas du canal : parallèle au tracé haut, ce dernier prend appui sur le point bas de mai 2004, situé entre les deux points hauts à l'origine du sommet du canal. Malgré un creux en août 2004 en dessous de ce tracé, il est confirmé par la suite en septembre et octobre 2004, puis en juillet 2006. Dès la construction, si le sommet apparaît solide et difficilement contestable, on voit que la base manque de confirmations : deux points d'impacts peu significatifs fin 2004, le seul point bas de 2006 comme réelle confirmation, et surtout une cassure dès le début de son tracé en août 2004. Ce support ne semble donc pas si solide que cela, et si sa cassure cet été n'est pas un très bon signe en soi, elle n'est pas si significative que cela.

---> Pouvons nous alors trouver un tracé plus pertinent ? Un point majeur saute en tout cas aux yeux : le point bas d'août 2004, qui n'a pour l'instant pas été exploité et a fragilisé le tracé retenu (qui n'est pas à jeter pour autant, ayant fonctionné en juillet 2006, et provoqué quelques hésitations en ce mois d'août 2007). Et si la base du canal passait en fait par ce point bas d'août 2004 ? Alors certes, nous n'avons par la suite aucune confirmation puisqu'aucun impact n'est à enregistrer sur ce tracé potentiel, mais en traçant la parallèle au haut du canal passant par ce point là, nous obtenons justement le point bas du 17/08 dernier, qui sera le point de départ d'un fort rebond, confirmé par la formation d'une intéressante structure de retournement haussier (bel avalement haussier doublé d'une importante ombre basse). 
 
C'est ce nouveau tracé que nous surveillerons dans les prochaines semaines, alors qu'il est actuellement renforcé par le support horizontal des 28.2/28.3, et que les Bollingers (indicateur de tendance à découvrir ultérieurement) semblent prendre une orientation plus horizontale. La configuration est bien évidement moins florissante qu'elle ne l'était il y a un mois et demi, alors que la valeur semblait sur le point de s'affranchir des 32.5, mais l'arrivée sur la base de son canal haussier MT/LT milite pour un probable rebond, dont l'objectif pourrait être dans un premier temps le gap baissier laissé ouvert sous les 31 euros. Reste que le raliement de cet objectif signifierait le franchissement d'une résistance non négligeable sur 30.6, et pourrait valider la formation d'une tasse avec anse. N'allons pas trop vite en besogne, et n'oublions pas que la cassure du premier support orange n'en marque pas moins un affaiblissement du titre. Les investisseurs sont dans une situation psychologique délicate, comme en témoigne un retour de la volatilité. La réponse ne devrait pas tarder...

Publié dans TRADER - TRADING

Commenter cet article