Marchés directeurs : les taux loin devant

Publié le par Michel Delobel

- (Michel Delobel - ACGest ) - A la lumière de ce qu'il vient de se passer sur les indices la semaine dernière, et des derniers articles publiés sur le bilan sur la semaine écoulée et l'évolution de la courbe des taux, j'aimerais revenir juste quelques instants sur quelques données chiffrées concernant les volumes d'échanges, histoire de resituer quelque peu l'importance des différents marchés les uns par rapport aux autres.

Le marché action est naturellement le plus connu et le plus accessible pour les particuliers. Il est aussi le plus médiatisé, et donc le plus suivi. Mais question volumes échangés et importance économique, il se retrouve pourtant loin derrière le marché des changes d'une part, mais surtout le marché des taux, de très loin le plus important marché au monde. Ce marché des taux d'intérêts, qui sert d'appui pour tous les financements dans le monde, comprend le marché monétaire, pour les taux court terme, et le marché obligataire, pour le moyen et le long terme.

S'il est relativement difficile de trouver des chiffres précis sur les volumes négociés sur le marché des taux d'intérêts, les ordres de grandeurs que l'on peut obtenir font état de plus de 7000 milliards de dollars par jour en 2006, dont plus de 6000 sur les seuls produits dérivés! Même s'il n'est pas évident de se rendre réellement compte à quoi correspondent de tels montants, on peut faire la comparaison avec le marché des changes, qui tourne à un peu moins de 2000 milliards par jour, et le marché action, dont le volume d'échanges quotidiens n'est que d'à peine quelques centaines de milliards de dollars.

Si en valeur de marché (capitalisation), l'ensemble des places boursières mondiales (marché action et indices) représente environ 45000 milliards de dollars, contre environ 24000 milliards pour le marché de la dette et dérivés associés, le volume journalier échangé est donc loin derrière. Même le volume d'échange sur les produits dérivés d'actions et indices se situe à moins de 1000 milliards de dollars par jour.

On peut donc aisément comprendre, à la lumière de ces quelques chiffres, quel est le marché réellement directeur, et pourquoi les marchés actions sont susceptibles de connaître quelques soubresauts lorsque le marché des taux s'anime, et accélère dans un sens ou dans l'autre.

A la semaine prochaine,

  •                  * L'accoutumance des marchés
  •                  * Vivendi - Analyse Graphique
  •                  * CAC 40 et dividendes
  •                  * Rumeurs et délits d'initiés
  •                  * Comportement boursier et consensus
  • Publié dans ACTUALITES BOURSE

    Commenter cet article