Actualité - Bourse - finance : Confirmation de la baisse de l'inflation

Publié le par Gilles Caye

Les bourses internationales sont stables en ce jeudi sur l'ensemble des places boursières. L'information majeure concerne les statistiques de l'inflation de part et d'autre de l"Atlantique :

- en Europe pour la zone Euro les prix ont augmenté de seulement 0,1 % en octobre portant la hausse annuelle à 1,6 %. Le chiffre hors énergie, alimentation, alcools et tabac ressort pratiquement le même à +1,5 %.

- aux USA : bonne nouvelle, les prix sont ressortis à un niveau inférieur aux attentes. Alors que les économistes prévoyaient un recul de 0,3 % de l'indice général, ils ont baissé de 0,5 %. Sur un an la hausse est de + 1,3 %. Concernant l'indice de l'inflation "sous-jacente" (ou pour utiliser d'autres terminologies indice "core" ou indice "de base") qui représente l'inflation hors éléments volatils comme l'énergie et l'alimentation (fruits, légumes frais), la hausse limitée à 0,1 % en ligne avec les anticipations (+0,2 %) est aussi une bonne nouvelle. La hausse de l'indice "core" est de 2,7 % sur un an contre +2,9 % en septembre.

Replaçons tout ceci dans son contexte une nouvelle fois : sachant qu'une inflation "sous-jacente" limitée à 2 % environ est l'objectif des banques centrales (bien que cela soit formellement verbalisée par la BCE -Banque Centrale Européenne- mais pas aussi nettement aux USA par la FED), voilà qui devrait inciter la BCE à laisser ses taux inchangés et amener celle des USA à rester restrictif (celle-ci étant vigilante sur les pressions inflationnistes si on en juge par le rapport publié hier soir concernant le détail de sa dernière décision de maintien des taux à leur niveau antérieur)

En théorie...car en pratique ce soir les anticipations sont toujours à un relèvement de 0,25 % (soit de 3,25 à 3,50 %) en Europe dès Décembre par la BCE, l'orthodoxie financière étant de mise à Francfort (la situation du pétrole étant par ailleurs instable et l'inflation des actifs n'étant pas incorporée à ces indices) et à un maintien des taux par la FED car le taux déclaré aujourd'hui est inférieur aux anticipations et pourrait calmer les ardeurs des plus vigilants (rappelons que le niveau des taux se situe à 5,25 % aux USA)

Paris termine en baisse de 0,11 % à 5505 dans un marché où les poids lourds sont toujours les plus enclins à baisser (hors EDF qui prend + 1,63 %) notamment avec les financières qui pèsent nettement. Pourquoi ? Celles-ci ayant connu des performances comptables et boursières de premier plan ces derniers mois, les investisseurs s'inquiètent de l'augmentation future des résultats car à partir d'un certain seuil, il devient évidemment de plus en plus dur de faire de mieux en mieux. (l'effet de "seuil" ou de "base" est ainsi mis en avant)

Voyons concrètement : BNP baisse de 2,03 % sur des résultats records et les plus élevés qui soient parmi les banques européennes mais des pressions apparaissent sur les marges. De même DEXIA, bien que présentant des résultats de bonne facture, ceux-ci ont été dopés par des plus-values. Enfin, mauvaise nouvelle pour Société Générale, la longue bataille qui l'opposait à Citigroup pour l'acquision de la Guangdong Bank en Chine semble lui avoir été défavorable puisque les discussions finales se feront sans elle.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

krybaby 17/11/2006 13:15

ouahhhh!! il a bien grandi ce blog !! a+++

Gilles Caye 17/11/2006 14:04

Attention Kry... la bourse n'est pas un jeu, c'est pas comme la xbox !