Actualité - Bourse - Finance : Le CAC 40 digère et préserve les 5700

Publié le par Gilles Caye

L'indice français principal termine ce jour en légère baisse de -0,21 % à 5708,92 points comme l'ensemble des places de l'Euroland ainsi que Wall Street pour l'heure.

Séance...de digestion un peu partout après la floppée de résultats qui sont intervenus cette semaine ainsi que les nombreuses statistiques qui sont parues de part et d'autres de l'Atlantique. L'amplitude des hausses et des baisses suivant les valeurs s'est donc réduite et vous aurez remarqué que si j'ai parlé des valeurs dans le détail notamment hier, aucune précision ne vous aura été apportée quant aux statistiques générales ou dites 'macro-économiques'. Oubli de ma part ? Non, vous le savez maintenant, quand la FED s'apprête à parler, les statistiques passent au second plan. Avec une allocution de son Président devant le Sénat, il était inutile d'alourdir son cerveau avec des publications d'ensemble qui d'ailleurs si vous ne les remettez pas dans leurs perspectives plus larges à 6 mois ou à un an ne sont pas toujours d'une grande utilité pour la compréhension.

D'autre part et pour ne citer que celles d'hier nous sommes face à des publications très contradictoires : l'indice de la FEd de New York qui mesure l'activité de la région en terme manufacturier est ressorti en hausse sensible alors qu'à quelques centaines de kilomètres de là, celui de Philadelphie plongeait et les inscriptions au chômage ont progressé fortement la semaine passée...

Celle du jour sont par contre négatives avec une chute de 14,3 % des mises en chantier en janvier contre + 5 % en décembre et de -2,8 % pour les permis de construire (ceux de décembre ont d'ailleurs été révisés en baisse), ce qui porte la baisse des premières à -37,8 % sur un an et à - 28,6 % toujours sur un an pour les seconds.

Michelin termine à nouveau en forte hausse de 3,81 % à 83,05 € grâce aux perspectives d'augmentation des économies à réaliser dès 2007 et d'ici 2010 qui font remonter les objectifs de cours de nombre de bureaux d'analyse financière. + 17 % en 3 jours pour une valeur de cette taille est tout à fait remarquable et dans un contexte qui a priori ne concerne que la publication des résultats. Beaucoup s'en étonne, que peut on en penser ? Je vous suggère un calcul rapide : en ne considérant que les 1,7 Mds préues d'économie d'ici 2010, avec 143 millions d'actions Michelin en circulation et par une simple division on arrive à 11 € par action de profit supplémentaire prévisionnel. A 71,45 € mardi soir, le cours est ce soir à 83,05 €, toutes choses égales par ailleurs donc et sans juger de la sous ou sur évaluation antérieure ou actuelle du titre, considérons schématiquement que les opérateurs ont 'pricé' (amener le prix) à due hauteur en 3 jours ces perspectives.

Les jours un peu plus creux comme ce vendredi nous permettent de temps à autre de balayer le paysage financier à la recherche d'infos, de choses insolites ou passant inaperçues. Ce soir, voyons simplement ce qu'un 'grand argentier' déclare au sujet d'éléments que vous commencez à bien connaître maintement :
Nout Wellink, le gouverneur de la Banque Centrale des Pays-bas et qui est donc membre de la BCE suivant une dépêche de Reuters a déclaré ce jour
:

- à propos du financement du déficit commercial américain
"Un de ces jours, tout cela s'arrêtera. La Chine détient des milliers de milliards de dollars. Un jour, elle dira : 'le risque est trop important. Si le dollar s'effondre, cela va nous coûter plusieurs milliards.' Et à ce moment-là, un des piliers du dollar sera anéanti"

- confiant sur la croissance en Europe, il parlait également de l'inflation  "Le grand afflux de liquidité actuellement en circulation pose le risque de l'augmentation de la masse monétaire. Tous ces facteurs convergent vers une accélération de la hausse des prix"


D'autres articles sont à suivre ce week-end.

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

love bill 16/02/2007 20:46

Bizarre, il me semble reconnaitre des bouts d'article écrit ailleurs... et je ne vois point la source citée.. ne serait ce point du copier coller sauvage ?

Gilles Caye 16/02/2007 21:47

Tout nouveau sur ce site apparemment...vous viendriez faire votre pub de façon bizarre en effet, au moins n'êtes vous pas censuré de la même manière que je ne censure pas les sources citées :il est écrit 'suivant une dépêche de Reuters' avec citation en italique et entre guillemets d'une phrase prononcée en public et non d'un texte lié au journaliste qui la relate.Sans doute êtes vous là pour quelques leçons de précisions et de pédagogie. soit donc vous déclarez clairement au-delà d'insinuations vagues ce qui vous amène précisément ou bien le lien vers votre site risque de n'être que très peu attractif.bonne idée en tout cas...que ne ferait-on pas pour se rendre visible.Merci pour votre contributionRajout 22H00 : Mais c'est superbe ! Certains de vos articles sur votre blog ne sont que des extraits d'articles de presse, avec citation de la source et extrait ni plus ni moins sans la moindre production originale de votre part. Merci de votre passage décidément