Wall Street marque le pas

Publié le par Apprendrelabourse.org


Les stocks des grossistes Outre-Atlantique se réduisent désormais à vive allure
.

La baisse s'élève à 1,4 % sur un mois en juilliet au-delà des attentes (-1%) après - 2,1 % le mois précédent  (- 1,7 % en 1ère estimation)

Le ratio stocks / ventes ci-dessous continue ainsi son amélioration, au plus bas depuis octobre 2008 confirmant la grande réactivité du secteur privé à s'ajuster à la demande lors de la chute libre.




Source : Census Bureau

Tout la question est bien sûr maintenant de savoir si le redémarrage de la production ira au-delà de la reconstitution des stocks de manière pérenne. Le ratio concernant les stocks des entreprises est tout à fait identique à celui-ci. Sa mise à jour pour juillet paraîtra mardi prochain et ne sera présenté qu'en cas d'éléments nouveaux (Cf. Économie : signes concrets de fin de destockage )

La confiance du consommateur reprend un peu d'altitude. Selon l'indicateur de l'Université du Michigan / Reuters, les ménages retrouvent pratiquement en ce début de mois la confiance constatée en juin à 70,2 après une rechute à 66 et 65,7 en juillet et août. Comme le montre l'historique ci-dessous de cet indicateur, dans l'absolu cela reste passable.

Source : Fed Saint Louis

Autre élément soumis au marché aujourd'hui, le déficit budgétaire de l'Etat fédéral s'est élevé à 111,4 milliards $ en août après 180,7 en juillet. Cela porte à 1 378,3 Mds $ le déficit cumulé depuis le début de l'exercice il y a 11 mois de cela. Sur le fonds, cela est en largement conforme avec les éléments attendus (Cf. Comprendre l'économie : dynamique historique du déficit budgétaire américain )

Point graphique :

Il y a assez peu d'enseignements à tirer de la séance du jour. L'Europe aura progressé dans le sillage de la hausse de Wall Street hier alors que les marchés américains corrigent très légèrement sur la séance (Dow Jones en baisse de - 0,23 %) soit l'inverse d'hier. Le CAC 40 gagne 0,78 % à 3 734,89 points.

L'évènement principal se situe à la Bourse de Francfort puisque le DAX comble le gap du 6 octobre dernier à 5 617 points.



Il y a un an ... durant le week-end...

                                                       copyright © Chappatte - www.globecartoon.com/dessin

 

Publié dans ACTUALITES BOURSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Milou 13/09/2009 00:26

Bonjour.Fondamentalement les chiffres de l'économie ne sont pas folichons : Le déficit commercial s'est creusé, mais on aurait pu penser que les Americains s'étaient rués chez Walmart. En fait le lendemain de sa publication on apprenait que les prix à l'importation avaient augmenté de 2% contre 1% attendu (+0.4% hors pétrole vs -0.3% en Juillet). Donc enthousiasme modéré quand même dés le lendemain avec un chiffre de déficit budgétaire X3 sur les 11 mois. Le chiffre du mois est "moins davantage pire qu'attendu". Ce qui va corser un peu le plat de résistance ce sera la baisse des recettes fiscales, et, qu'apparemment l'Americain moyen ne pourra pas consommer même si les stocks ont diminué, car ils ont dû être un peu bradés.Bref les investisseurs ont hésité Vendredi.Mais les retracements de Fibonnaci sont là pour que l'on ne perde pas de vue que la grande vague (b) de la baisse de 2007 ira à son apogée [05% ou 0.618% de (a)] lorsque les indices US, qui sont largement en avance sur le CAC en auront fini. C'est une possibilité si l'on s'en réfère à Eliott pour juste cette période de baisse (décembre 2007, mars 2009). Le Nasdaq a retracé, au bas mot 55% de la vague (a), a fermé son gap, alors que celui su S & P, et celui du CAC sont largement béants. Mais le graph du Nasdaq n'a rien à voir avec les autres indices puisque son plus haut s'est produit le 10/03/2000 à 5133 Pts, quelques temps après le Ftse (déc 99). Tiens donc, le CAC aussi c'était en 2000, le 4/09/2000, avec 5 mois de retard. Par contre le Dow, le S&P, et le Dax ont fait leurs plus hauts en 2007.Quid de la fameuse corrélation ?A mon avis, si je parle de vague (b) c'est que je ne crois pas du tout à un retracement du style 2003.En gros ce que je vois sur tous les indices "occidentaux", les plus observés c'est une tendance baissière débutée, qui en 2000, qui en 2007. Si l'on considère que le Nasdaq est un indice spécifique (techno), et, que le CAC est trop jeune (un gamin de 22 ans), alors suivons les indications données par le DAX,Le Dow, et le S & P, qui eux sont matures et ont fini la très grande vague (5) en décembre.Peut être peut on penser qu'ils ont fait  la grande vague (A) en mars 2009, et qu'ils retracent la grande vague (B) maintenant. Le S&P par exemple a retracé en gros 55% et va affronter une résistance oblique vers 1070 Pts,  une horizontale vers 1085, et, un gap à 1098 pts. Faire confiance à Goldman pour y arriver. Et après : peut être à des fondamentaux moins plaisants avec la fin de l'année fiscale fin septembre.Mais alors avec qui classer le Footsie ?A bientôt, bonne fin de W.E.