Calculer son taux d'inflation personnel pour mieux comprendre la finance et investir à long terme.

Publié le par Gilles Caye

Lors des News du 14 décembre 2006 et comme à de nombreuses reprises sur ce blog, j'ai évoqué les difficultés d'appréciation statistique de la mesure de l'inflation liées à la diversité des profils de chacun d'entre nous eux-mêmes fonction de nos choix d'investissements et de vie, selon que nous sommes propriétaires ou locataires, fumeurs, utilisateurs de transports en commun  ou de véhicules personnels. A ces éléments s'ajoutent  les difficultés de base à produire un indice pour une personne 'moyenne' qui dans la réalité n'existe pas et qui ne tiennent pas compte des spécificités des segments de la population.
A cela s'ajoute des outils de mesures de plus en plus divers comme l'inflation propre à la grande distribution ou des remaniements de l'indice des loyers par exemple quand les débats ne vont pas d'ailleurs jusqu'à remettre en cause en France ou ailleurs des taux différents par exemple sous le mandat de Clinton et actuellement avec les républicains...
Si l'ensemble de la population évoque une inflation 'ressentie' différente de celle constatée par les chiffres officiels et si les instances économiques et politiques tiennent de plus en plus compte des différents éléments c-dessus, la multiplication des mesures par des associations de consommateurs et les ajustements en cours ou à venir créent paradoxalement une confusion  supplémentaire  et peut induire  in fine  des décisions  mal fondées.

C'est pourquoi, je vous donnais le 14 décembre dernier quelques conseils pour pallier à ceci et pouvoir décider. Extrait
"...Concrètement, quoi qu'il en soit et advienne sur ce sujet, les 3 points suivants sont immuables pour vous faire prendre les bonnes décisions :
 
 

- réaliser un budget annuel personnel avec un calcul de taux d'inflation personnel..."


Sans doute certains imaginent l'entreprise  difficile, laborieuse pour parvenir à calculer  un tel taux personnel, voire d'aucun intérêt. Je n'ai pas de réponse toute faite et chacun ira avec plus ou moins de précisions dans la réalisation de cet exercice mais réaliser un tel calcul au moins dans les grandes masses est d'autant plus important que vous êtes investisseur à long terme ou détenteur d'un patrimoine et que l'économie se mondialise et se spécialise.


Il y a 10 ans de cela nul n'imaginait repasser devant son téléviseur 2 mois après son achat et constater une baisse (hors périodes de soldes) sur celui-ci de 200 €, ni pouvoir constater dans un magasin alimentaire de hard discount que les prix les plus bas augmentent de 5,6 à 7 % suivant les mesures de l'association 'familles rurales'. Mille exemples de la sorte existent, perdurent, progressent.

Sur le long terme, comme jour après jour, vos avoirs ont comme frein permanent l'inflation qui grignote, prélève de façon muette sa dîme sur votre patrimoine ou vos économies ou celui ou celles que vous êtes en train de vous constituer. Laissons les diatribes, les contestations et les éternels débats de côté et passez à l'action :
 

Pour vous aider et conscient de tous ces éléments L'INSEE mettra à votre disposition à compter du 27 février 2007 un simulateur d'indice des prix personnalisé

Avez vous conscience de ces éléments ? Sur long terme le risque le plus méconnu, celui qui est tellement évident et que l'on a même plus consciemment en tête est l'inflation et plus généralement, la mesure des prix, notre histoire à quelques exceptions près nous ayant fait oublier les périodes de désinflation ou de déflation.

Que vous alliez dans cet exercice au centime près, par grandes masses ou par une simple consultation fin février du simulateur ici présenté l'essentiel est d'en prendre conscience. Vous pourriez être au cas par cas surpris ceci vous amenant à revoir éventuellement sous un autre regard vos choix passés et présents. Enfin pour comprendre l'économie, le monde de la finance et de l'investissement cela vous permettra d'appréhender de l'intérieur pourquoi les opérateurs, les économistes et autres scrutent avec autant d'attention toutes ces mesures de prix, et l'importance des notions de taux d'intérêt, de déflation, d'inflation et de leurs interactions.

Si 10 000 personnes découvraient que leur taux réel personnel d'inflation s'élève à plus de 4 % au lieu des 2 % moyen annoncés, combien continueraient à laisser leurs avoirs sur des livrets ne permettant pas de couvrir leur dépréciation personnelle. Inversement, une personne tentée par une diversification vers les actions pour gagner en rentabilité renoncera finalement à prendre plus de risque en constatant que son taux personnel est de seulement - 1%, car cela existe aussi.
Pour la finance prise dans sa globalité c'est la même chose, les taux d'intérêt ont tendance à se tendre dès lors qu'une annonce supposant l'augmentation de l'inflation est faite et beaucoup d'arbitrages entre les actifs financiers en dépendent (pour plus de détails : se reporter au livre)

La mesure de l'inflation est aussi importante pour l'investisseur à long terme que la maîtrise de ses émotions pour le trader court terme. Mais si le trader à court terme est rivé sur ses écrans scrutant la couleur des chandeliers et des courbes, peu d'investisseurs à long terme qui sont l'immense majorité des particuliers, prennent le temps de saisir  ces éléments. Une fois ce petit travail réalisé, les questions de risque par rapport à l'inflation ou à la déflation (notamment des actifs) vous apparaîtront presque naturellement. Avec le temps vous vous donnerez l'opportunité de vous bâtir une petite grille de lecture facilitant VOS choix par une simple et évidente mise en perspective, même très succincte et intuitive mais fondée, de votre rapport prise de risque / rendement réel personnel.(rendement brut = hors inflation / rendement réel = tenant compte de l'inflation)

"Ah mais moi, cher monsieur, je ne prends pas de risque, j'ai tout sur mes livrets ! " En êtes vous si sûr ? L'inflation n'est elle pas un risque, une perte ?  "Moi j'ai soldé mes livrets pour acheter des actions, tu sais avec cette inflation ! A la fin de l'année c'est tout comme zéro...Pourtant je n'aime pas trop prendre de risque..tu me connais !" Aurais-tu pris cette décision si tu connaissais le niveau d'inflation auquel tu es soumis  ?
 

 

Publié dans INVESTIR EN BOURSE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Seb 29/05/2009 20:43

Question tres bête comment calcule-t-on le pourcentage a entrer dans le simultateur ?j'aie fait par   exemple pour le poste automobile    (la somme des dépenses pour l'auto / par la somme des dépenses totales)*1001er problème je ne sais pas comment le simulateur calcul (je suis donc obligé de lui faire entierrement confiance)2ème problème je ne suis même pas sur que je rentre correctement mes données3ème problème : je suis totalement incapable d'interpreter le résultat !!(bah Oui quoi? Tout le monde n'a pas fait des études d'économie ...)

Gilles Caye 29/05/2009 23:08


oui c'est la part en % du poste de dépenses considéré dans votre budget personnel


Olivier 01/10/2007 17:08

Je croyais que le taux du livret A était indexé sur l'inflation....